le 18/09/2015 partages commentaires
Le Luberon en Provence, invitation à la découverte

Le Luberon en Provence, invitation à la découverte

Invitation à la découverte du Luberon, ce magnifique territoire dans le Sud Est de la France. Terre d'exception, le Luberon mérite le détour et tous ceux qui y ont séjourné en parlent avec émotion.

 

Luberon, territoire de Provence, suscite depuis plusieurs décennies un véritable engouement. Mais le connaît-on vraiment ? Et sous tous ses aspects ?  Découvrir le Luberon dans sa globalité c'est sans aucun doute l'occasion de mieux l’apprécier.

Premier malentendu : « Lubeuron » ou « Lubéron » ?

Celui qui n'est jamais venu dans le Luberon prononcera certainement son nom avec un accent sur le «e», incité par les dictionnaires et autres correcteurs orthographiques qui préconisent le «é». Bon, certains diront qu'il le faut, d'autres que non. Disons le tout net, les autochtones prononcent « Lubeuron », alors accordons leur de bien connaître leur région et leur histoire, bannissons cet accent sur le «e». Mais la prononciation du nom «Luberon» n’est pas l’essentiel. Le plus frappant est que quasiment tous ceux qui ont séjourné dans le Luberon diront ô combien ils l’ont apprécié, voire qu’ils en sont tombés amoureux.

Le saviez vous ?

  • Il existe moults versions plus ou moins vraisemblables sur l’étymologie du nom Luberon, et il est difficile de savoir laquelle est la bonne.
  • La forme la plus ancienne connue du nom, Louerionos, est donnée par le géographe grec Strabon.

Quels sont les atouts de la destination "Luberon" ?

Lauris en Luberon« Le Luberon, il est magnifique », « Le Luberon, c’est un lieu magique », « C’est la Provence, c’est la lavande, c’est les cigales, c’est le soleil », « Le Luberon c’est cette montagne qui nous donne ce terroir » ... Voilà comment le qualifient ceux qui le connaissent bien et à qui on demande « mais pour vous, c’est quoi le Luberon ? »

Un lieu emblématique de la Provence

Les symboles ne manquent pas pour qualifier le Luberon, tels que produits de terroir, melon, truffe, vins, oliviers … et les 1000 paysages différents comme les villages perchés, le Mourre Nègre, la vallée du Calavon … font que plaisir et beauté sont présents partout, et que la belle réputation de ce bout de terre existe bien au-delà de nos frontières. Il n’est pas rare que certains décident de venir s’installer ici de manière permanente, ou de faire l’acquisition d’une villégiature.

Le Luberon jouit d'une belle réputation

A retenir : la réputation du Luberon n’est pas usurpée, bien des auteurs et artistes peintres ne s’y sont pas trompés. Ce bout de Provence authentique et pittoresque propose dans un environnement hors du commun ses joyaux naturels, les vestiges de son histoire et son Art de vivre. Les villages du Luberon et leurs monuments historiques sont les témoins de la vie des hommes, de leur parcours mouvementé et de l’empreinte laissée. L’accueil touristique s’est organisé et modernisé dans le respect de la nature et des valeurs traditionnelles. C’est ce que l’on vient chercher ici, et qu’il est si bon de trouver.

Sans aucun doute parce que :

  • Le charme attractif du Luberon est dû à plusieurs éléments qui le caractérisent.
  • Sa situation géograhique n'y est pas pour rien, elle fait du Luberon un territoire baigné de soleil.
  • Son patrimoine naturel et culturel hors du commun participe à la singularité des lieux et des sites.
  • Sans doute aussi parce que les Luberonnais sont des gens accueillants auxquels on s’attache et qui aiment à transmettre et préserver leurs traditions et leur environnement.
  • Enfin, la préservation de ce patrimoine est assurée avec grand soin par le Parc Régional Naturel du Luberon, reconnu officiellement par l’UNESCO en 1997.

Le Luberon est une terre authentique qui porte haut les couleurs de la Provence, appréciée pour sa beauté de ses paysages et la qualité de son Art de vivre. Il possède tous les atouts qui font de la Provence une destination rêvée.

Un climat provençal exceptionnel

Au coeur de la Provence, à mi-chemin entre les Alpes et la mer méditerranéenne, le Luberon bénéficie du climat méditerranéen avec son ciel bleu et un soleil rayonnant quasiment toute l’année. En période estivale, rares sont les jours perturbés par un orage, qui ne dure jamais longtemps, ou le Mistral, vent dominant de la région.

Abbaye Notre dame de Sénanque

Une situation géographique privilégiée

Plus précisément, le massif du Luberon traverse les départements du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence. S'étendant sur 60 km d’Est en Ouest entre Cavaillon - célèbre pour ses melons juteux et fruités - et Banon - une petite commune connue pour ses fromages de chèvre du même nom -, sur 5 km du Sud au Nord entre la Durance et les vallées du Calavon et du Largue.

Les 3 pays aux 1000 paysages

Le Luberon est un territoire vaste, par conséquent il y a une inégalité de notoriété entre certaines zones géographiques. Ainsi le Nord du Luberon et son triangle d’or est bien plus connu que le Sud. Pourtant le sud du Luberon réserve à ses visiteurs de biens nombreuses surprises : la beauté des paysages est aussi impressionnante que celle du Nord Luberon.

En fait, l'évolution géologique et l'histoire du Luberon ont déterminé 3 zones appelées Pays :

Le Pays d’Aigues, au Sud, est celui de l’eau.

Etang de la BondeIl descend vers la Durance et s’étale tel un nénuphar au creux d’une des courbes du fleuve, de Mérindol jusqu’à Mirabeau. Certains des villages marquent bien leur appartenance à ce territoire : La Motte d’Aigues, La Tour d’Aigues, Peypin d’Aigues, Cabrières d’Aigues.Pays d'Aigues Au coeur du Pays d’Aigues se trouve l’étang de la Bonde. C’est le plus grand point d’eau du Luberon, fort apprécié pour la baignade, la pêche et la balade. Le Pays d’Aigues a été marqué par une Histoire mouvementée, notamment par l'histoire des Vaudois d'abord accueillis pour être ensuite persécutés.

Pays Aptésien

Le Pays d’Apt est une cuvette immense irriguée par le Calavon, entre Luberon et Monts de Vaucluse. On peut le contempler depuis différents sites panoramiques : la forêt des Cèdres à Bonnieux, le promontoire de Murs, Caseneuve ou encore le rocher de Saignon et Gordes. Les villages perchés sont les sentinelles du Pays Aptésien : Caseneuve, Saint-Martin-de-Castillon, Viens, Auribeau, Saignon ou encore Castellet ne font pas partie des plus connus, mais ils sont bien là, témoins de temps anciens. Avec les villages ocriers, ces sentinelles font l’âme de ce bout du Luberon. L’ocre est partout au pays d'Apt, et elle colore les vallons de rouge, jaune, brun, violet. Les paysages en rappellent d’autres, au-delà des océans. Le Colorado provençal s'étend entre Gignac, Rustrel et Apt, jusqu’à Villars en passant par Gargas. Si vous empruntez la route des Sénateurs vous passerez par Saint-Saturnin-d’Apt, Joucas, Murs, Lioux, Goult et Saint-Pantaléon. Enfin le Pays d’Apt abrite le village le plus connu du Luberon, Gordes et son Abbaye Notre Dame de Sénanque.

Pays de Forcalquier

Le Pays de Forcalquier quant à lui, remonte vers les Alpes. Encore un aspect différent de cette terre d'exception avec les villages tels que Lurs, Volx, Saint-Maime, Dauphin, Saint-Martin-les-eaux, Villemus et Reillanne. Forcalquier a connu des époques de prestige lorsque la cour de Provence se partageait entre Aix et Forcalquier.

1000 paysages dans le Luberon, c’est pas un peu exagéré ?

La présence des vallées de la Durance du Largue et du Calavon combinée à une histoire géologique mouvementée, ainsi que les spécificités du climat méditerranéen mariées à une capacité des sols à retenir l’eau, ont donné au Luberon une variété de reliefs exceptionnels.

Si l’on rajoute à cela la luminosité - qui a entre autre incité la création de l’Observatoire de Saint-Michel l’Observatoire - on comprend la présence d’une flore et d’une faune elles aussi exceptionnelles.

Avis de luberon.fr

Les ocres sont emblématiques de la géologie et de l’histoire du Luberon. La visite des mines d’ocre de Bruoux et les balades au coeur du Colorado provençal (à pied, à vélo, par les airs) vous transporterons dans un univers coloré unique au monde. Dépaysement garanti.

Un patrimoine culturel et historique important

La première différence entre les hommes de passage de ceux d’ici s’écoute, elle est linguistique. Si le patois provençal n’est plus utilisé que par quelques uns, l’accent chantant lui est bien là. Ensuite, ceux qui vivent dans les villages perchés, sont comme sur le toit du monde : ils en sont fiers et ont conscience d’être sur une terre de Cocagne préservée du tourisme de masse. Ils ont l’intelligence et la simplicité des gens de la terre, respectueux de leurs traditions.

Prieuré de Saint Symphorien

Car la culture et les traditions dans le Luberon ça existe, bien au-delà des clichés touristiques. Héritée du passé ou contemporaine, on la retrouve dans les événements tout au long de l’année ; dans la cuisine et chez les artisans locaux ; dans l’habitat ; dans les musées témoins de l’histoire ; dans une oeuvre importante commise par les auteurs et les artistes nés ou qui ont choisi de vivre ici. La Culture dans le Luberon c’est l’héritage du passé, qui a fait avec la nature du terroir et des saisons, imprégné de l’ouverture sur d’autres cultures par les initiatives diverses prises par les associations et les collectivités locales.

Maisons et villages si pittoresques aujourd’hui, mais reflets d’époques plus tumultueuses

La vie dans le Luberon s’est toujours organisée autour de l’agriculture, véritable pilier de son économie. L’habitât témoigne de cette vie agricole prédominante, avec ses villages ruraux à l’architecture ancienne et typique. Les villages et leurs monuments historiques sont l’âme du Luberon. Ils sont le reflet de la main de l’homme qui s’est adapté à cette nature généreuse mais parfois hostile. Les villages ne sont pas mis là par hasard. Tantôt pour jouer le rôle de sentinelles stratégiques, tantôt pour se protéger, le plus souvent pour exploiter les ressources naturelles.

Au total pas loin de 80 villes et villages font partie du Luberon, et tous ont à montrer ou à raconter. Ceux-là, un moulin, une chapelle, une église, ou un château à visiter ; ceux-ci un observatoire du ciel ou sur l’écrin naturel environnant ; les ocriers, des paysages improbables comme le Colorado provençal et ses fées d’ocre ; ceux longeant la vallée de l’Aiguebrun ou du Calavon, une nature plus sauvage ; ceux vaudois, le témoignage d’une histoire tumultueuse ; ceux des sentiers autour de la pierre sèche, bories et mur de la Peste. Trois villages bénéficient de la reconnaissance des « Plus beaux villages de France ». Ansouis autour de son château médiéval et de son Église, Gordes village perché et son Abbaye Notre Dame de Sénanque, Roussillon et ses mines d’ocre.

L'habitât ancestral

Village des Bories à GordesDans les campagnes, les bastides ou mas, typiques du Luberon, sont organisées en 2 parties : la 1ère servait à vivre avec une salle commune, un cellier et les chambres, la 2nde servait aux bêtes et à l’activité agricole. Ces grandes bâtisses sont accompagnées d’annexes, granges, cabanons, pigeonniers. Selon leur agencement, on appelle ces bastides maisons à terre, maisons à cour ou encore maisons à tours. Aujourd’hui la partie qui servait aux bêtes est bien souvent aménagée pour compléter la partie à vivre. Les maisons en hauteur forment les villages perchés si pittoresques. Assez étroites, sur plusieurs étages elles permettaient d’abriter les bêtes au rez de chaussée et les occupants accédaient aux pièces à vivre par un escalier extérieur.

Le cabanon est une petite maison en pierre de facture modeste. En général planté au milieu des champs et des vignes il servait à abriter le paysan qui surveillait ses cultures ou lors des transhumances.

Le pigeonnier est un véritable symbole du savoir-faire paysan. Environ une centaine ils parsèment les abords des villages isolés sur un morceau de terre ou bien partie intégrante d’une bastide ou d’un château.

Les bories, cabanes de pierre sèche fabriquées sans aucun liant ni mortier. Elles sont nombreuses dans le Luberon Nord, isolées ou regroupées par 4 ou 5 dans un enclos de pirre sèche autour du four à pain. Elles servaient d’abris au berger ou au paysan qui devait passer quelques jours dans les terres éloignées du village.

L’habitat troglodyte est taillé dans la roche. Ces abris humains très sommaires et aux formes variées remontent à la préhistoire et étaient habités jusqu’au XVIème siècle. Certaines de ces anciennes habitations ont été réhabilitées donnant un mélange de modernité et d’authenticité qui ne laisse jamais indifférent.

Les constructions récentes

Quant à elles, les constructions récentes sont soumises à des règles strictes et doivent obtenir l’aval non seulement des Administrations compétentes mais aussi celui de l’Architecte conseil qui représente le Parc Naturel Régional du Luberon. Ces règles tendent à préserver les spécificités architecturales de la région.

Avis de luberon.fr

  1. La visite des villages perchés, plantés au milieu de paysages divers, naturels ou cultivés par l’homme est un ravissement absolu. Prenez le temps de flâner le long des ruelles caladées, de vous asseoir à une terrasse pour prendre un rafraîchissement sous les platanes centenaires, profitez de l’artisanat, visitez les châteaux et es églises.
  2. L’Abbaye de Notre-Dame de Sénanque à Gordes est un lieu incontournable du Luberon. La visite est autorisée sans accompagnement à certaines heures. Possibilité d’acheter des produits de l’Abbaye.

En Provence, la cuisine est une des pièces importantes de la maison. La générosité du terroir et la diversité des plantes aromatiques incitent au « bien manger ».

Cuisine et gastronomie du Luberon

Une bonne cuisine provençale se fait d’abord avec de bons produits provençaux. Facile, chaque jour de l’année il y a des marchés dont les étals regorgent de la production locale, produits frais tout droit sortis des champs du coin.

Fruits et légumes Luberon

Ajoutons que la prolifération de certains gibiers vient compléter les possibilités gastronomiques, et que les vins AOC ou de pays, de qualité bien supérieure à ce que l’on a pu connaître, accompagnent idéalement les plats provençaux.Les agriculteurs ont organisé des circuits courts pour vendre leurs fruits, légumes, miels, huiles d’olive, truffes, vins. Ils ont créé les marchés paysans, dédiés aux seuls produits du terroir et il est courant de passer devant une cahute au bord de la route proposant la vente directe de l’exploitation. Naturellement les légumes et les fruits issus de la terre, l’élevage de moutons et de chèvres influent largement sur la cuisine locale.

Quelques produits à la base de préparations emblématiques :

  • Comment ne pas citer la truffe noire du Luberon (la melanosporum) pour préparer une merveilleuse brouillade ou à insérer dans un fromage cuit au feu de cheminé ;
  • l’huile d’olive issue des nombreux champs d’oliviers parsemant les coteaux et présente dans quasiment chaque préparation ;
  • les fromages de chèvres bien connus du village de Banon ;
  • les asperges de Villelaure, les préférées de la cour d’Angleterre ;
  • les pommes de terre qui ont fait la réputation de Pertuis ...

Avis de luberon.fr

La cuisine provençale offre plusieurs plats typiques et il serait dommage de ne pas y goûter une fois sur place. Par exemple, une anchoïade avec les légumes frais de saison ne vous fait -elle pas envie ? Ou un aïoli (attention çà chauffe!) proposé par le bistrot du village et accompagné d’un rosé du Luberon ? Si vous êtes là durant l’hiver, laissez vous tenter par une brouillade à la truffe et autres pieds et paquets. A vous de choisir votre menu provençal.

Fêtes traditionnelles du Luberon

Les fêtes traditionnelles populaires marquent toujours le fil de l’année. Il y en a bien qui ont disparu, comme partout ailleurs, mais bien d’autres n’ont jamais cessé ou ont ressurgi du passé. Toujours ponctuées par un moment fort de la journée, l’objet de la communion, elles se déroulent généralement sur une ou plusieurs journées avec selon l’événement repas, fêtes foraines, spectacles de rue, concours de pétanque. La Cavalcade d’Apt : anciennement appelé « lei galoï », c’est un corso, défilé de cavaliers encadrant des troupes de chevaux et accompagnés de chars et voitures décorés. A l’origine organisée par les jeunes aptésiens la cavalcade d’Apt permettait aux familles et amis de se retrouver. La mairie d’Apt se charge de l’organisation actuelle qui a lieu à la Toussaint.

La fête des Belles à Cheval blanc : cela fait plus d’un siècle que cette fête a vu le jour à Cheval blanc. Elle a lieu pour mardi-gras et se déroule sur 2 jours. Les jeunes Chevalblanais de 16 à 23 ans sont mis à l’honneur : ils revêtent un costume traditionnel rouge et blanc très décoré, montent sur un vélo lui aussi décoré et commencent leur périple en allant de maison en maison accompagnés d’un orchestre juché sur un char agricole. Là les jeunes invitent les filles habitant chacune des maisons pour le bal du soir.

L’arbre de Mai à Cucuron et Cabrières d’Aigues : l’arbre de Mai est une fête à la fécondité. Les gens du village vont couper un arbre dans le Luberon, un cortège s’en suit jusque sur la place du village ou l’arbre est dressé et reste ainsi durant plusieurs semaines. Les jeunes de Cucuron et de Cabrières d'Aigues font perdurer cette tradition.

Le Corso fleuri de Pertuis : durant toute l’année des chars décorés par des fleurs sont préparés par les Pertuisiens pour enfin défiler sur le grand boulevard de Pertuis au début de l’été. C’est là aussi l’occasion de se retrouver tous dans des moments de joie.

Caramentran un peu partout : c'est un carnaval ou tout le monde est là pour s’amuser et oublier ses petits et grands malheurs quotidiens. Les jeunes déguisés arpentent les rues des villages et le soir Caramentrant, un manequin fabriqué et habillé de guenilles, est brûlé sur la place publique avec les malheurs de tous.

Avis de luberon.fr

Chaque village organise sa fête votive durant la période estivale, étalée sur quelques jours . Elles sont l’occasion de passer une soirée très sympa entre restauration, fête foraine et animation dansante. Bien souvent des concours de pétanque et de belote ont lieu en même temps.

Evènements et festivals dans le Luberon en Provence

Les organisations locales répondent à une demande forte d’animation venant du milieu du tourisme, en organisant de nombreux évènements et festivals culturels. Les habitants locaux en profitent pleinement et (re)découvrent des aspects de leur Luberon, et/ou des artistes venus d’ailleurs.

Les lieux majestueux pour accueillir les artistes ne manquent pas : les Châteaux du Luberon, à l'instar du Château de La Tour d'Aigues, ainsi que les Eglises et les Chapelles abritent bon nombre de représentations et expositions. Les villages eux-mêmes sont de formidables décors pour des spectacles de plein air ou des tournages de scènes de cinéma. Les Mines de Bruoux, carrières d’ocre à l’hallucinante magie inspirent bon nombre de metteurs en scène. Les Domaines agricoles sont eux-mêmes sollicités, tel Château Turcan à Ansouis qui héberge le musée des Arts et des métiers du vin ...

De nombreuses associations à but culturel s’emparent de lieux pittoresques ou historiques pour accueillir le public et partager leur connaissance du Luberon et du monde.

Avis de luberon.fr

Les dates des événements culturels sont largement communiquées sur tous les supports : internet, dans les mairies ou les offices de tourisme ou par un affichage dans les rues. Etant donné la diversité des manifestations qui sont organisées tous les jours certaines vous intéressent forcément.

Le saviez vous ?

  1. Le Luberon est connu dans le monde entier et accueille près de 7 millions de touristes chaque année.
  2. Le Luberon est divisée en 2 montagnes Petit et Grand Luberon et en 3 pays : Pays d’Aigues, Pays d’Apt et Pays de Forcalquier.
  3. Les ocres du Luberon sont nées suite à un évènement géologique particulier et au retrait de la mer qui inondée alors la région.
  4. On ne s'ennuie pas dans le Luberon, florilège de spectacles, expositions et festivals y sont organisés toute l’année.

La notoriété du Luberon nuit elle à son authenticité ?

Dauphin dans le LuberonA retenir : la volonté et la capacité des acteurs locaux à développer un tourisme respectueux et contrôlé, loin du tourisme de masse connu dans d’autres régions, n’est plus à démontrer. La création du Parc Naturel Régional du Luberon en est la preuve. Véritable gardien du Temple il veille sur les richesses de la région, tant naturelles que culturelles.  Alors comme un petit village gaulois, le Luberon résiste aux tentations du tourisme débridé. Il préserve son authenticité et celle de ces hôtes.

La création du Parc Naturel Régional du Luberon, véritable gardien du Temple, permet de préserver ce qui fait l’âme du Luberon. Le PNRL assure la transformation démographique et économique de la région dans le respect de son environnement. En effet, le Luberon, historiquement terre agricole - aux produits de terroir à forts caractères - se découvre peu à peu terre d’accueil. Il a fallu organiser l’offre touristique et professionnelle pour assurer le développement économique.

Aujourd’hui les entreprises et les services sont bien actifs toute l’année dans les villes importantes (Pertuis, Cavaillon, Apt, Manosque) et l’agriculture est toujours dynamique dans les zones rurales. Pour les périodes de loisirs tout un chacun peut s’adonner à ses activités de prédilection, du farniente au sport extrême en passant par les plaisirs épicuriens ou plus spirituels.

Le Parc Naturel Régional, gardien du massif du Luberon

Le Luberon est avant tout un massif montagneux dont le point culminant est le mourre Nègre à 1125 mètres d’altitude. Il est divisé en deux montagnes, le Grand Luberon et le Petit Luberon. Certains évoquent un Luberon oriental occupant la zone la plus à l’est du massif, mais il est très peu mentionné. Quant à lui, le Parc Naturel Régional regroupe l’ensemble des communes signataires de sa Charte d’adhésion. Ses limites sont donc légèrement différentes de celles du massif. Par exemple une commune telle que Gordes, qui est géographiquement située dans les monts de Vaucluse, adhère bien à la Charte du Parc. Il fédère 77 communes adhérentes, et représente ainsi un territoire de 185 000 hectares pour 1,0000 habitants. Le rôle que joue le Parc dans la préservation et la valorisation du patrimoine du Luberon, tout en favorisant sont développement économique respectueux de l’environnement, participe beaucoup à conserver le charme de l’authenticité des lieux et son immense intérêt touristique.

120 espèces d'oiseaux sont dénombrées dans le Luberon. Les insectes et les reptiles attirent les naturalistes souhaitant les étudier. Les mammifères sont largement représentés par les renards, les castors, les sangliers et les chevreuils.

Le saviez vous ?

  1. Les limites du massif du Luberon diffèrent de celles du Parc Régional Naturel.
  2. Certains situent Gordes hors du Luberon alors qu’elle est signataire de la Charte du Parc Naturel régional du Luberon. Assez cocasse comme situation n’est ce pas ?
  3. Le Parc Naturel Régional veille attentivement au respect des valeurs traditionnelles et environnementales du Luberon.
  4. Dans le Luberon on peut tout faire. La sieste et la pétanque ne sont pas les seules distractions possible, les sports extrêmes, randonnées, baignades, culture et gastronomie sont aussi au rendez-vous.

Un Luberon cher et réservé aux people, Vrai ou Faux ?

Panoramique Gordes

A retenir : Faux, le Luberon est une destination qui convient au plus grand nombre ! D’une part le Luberon n’est pas réservé à quelques uns, voire à une élite. D’autre part la palette des activités proposées est suffisamment large pour offrir à tous la possibilité d’un séjour idéal.  Des vacances familiales, sportives, culturelles, gastronomiques ou encore à la découverte de la Nature sont envisageables sur le territoire.

Une des images, injustifiée celle là, est que le Luberon est réservé à l'élite, aux personnalités, qu’il ne s’adresse pas au commun des mortels, que tout y est cher . C’est faux. Naturellement il n’est pas si rare de croiser une personne connue ou «un people ». Mais pourquoi n’aurait elle pas le droit, elle aussi, de profiter de la beauté de cette région ? Bien sûr on trouve dans le Luberon des hôtels luxueux et des locations de vacances à couper le souffle. Mais l’offre d’hébergement est très diverse et à tous les prix. Évidemment la restauration gastronomique est présente. Mais là encore toute la gamme de la restauration est belle et bien représentée.

Quant aux activités possibles dans le Luberon, bon nombre d’entre elles sont gratuites ou à prix modiques. Chacun cherche différents plaisirs durant ses vacances. Le tourisme dans le Luberon propose un panel assez large, qui s’adresse à bon nombre d’attentes :

  • tranquillité en famille,
  • farniente,
  • activités de plein-air et sportives,
  • balades et randonnées,
  • aventure,
  • Culture et découverte,
  • séjour oenologique et/ou gastronomique.

Le top étant naturellement d’organiser un mix de toutes ces activités possibles.

Les seules questions qui vaillent d’être posées sont les suivantes :  Est-ce que je vais pouvoir faire mes activités préférées dans le Luberon ? Est-ce que je vais pouvoir passer un séjour de rêve, comme j’en ai envie, en fonction de mon budget ?

J’ai besoin de bouger ! Le farniente c’est pas pour moi !

Plein de solutions pour vous éclater sont possibles. N’ayez aucune crainte, votre besoin de vous dépenser physiquement, à l’air libre et pur, sera pleinement satisfait par la gamme d’activités plein air proposées dans le Luberon.

Voici un aperçu qui ne devrait pas vous laisser indifférent :

Eclaboussures et jeux d’eau sous le soleil luberonnais

Public : pour tous, petits et grands. Les amoureux de la nature privilégierons les lieux naturels. Les plus aventuriers/sportifs préféreront les abords de la Durance ou du Calavon pour pratiquer canyoning ou canoë kayak.

Là ce n’est que du bonheur ! Évidemment les enfants adorent la baignade, mais les grands apprécient tout autant ces moments de rafraîchissement.
Les activités aquatiques vont de la baignade aux plaisirs du canyoning pour les plus aguerris, en passant par la pratique du canoë kayak.

Quand on pense passer ses loisirs dans le Sud de la France, on pense irrémédiablement à la possibilité de se poser au bord d’un point d’eau ou d’une piscine. C’est possible dans le Luberon.

Lieux naturels de baignade
  • Etang de la Bonde, Sud Luberon. Lieu magique dans un écrin naturel accessible à tous. Belle et plage, eau propre et contrôlée chaque année, sans danger particulier, idéal pour les enfants. Restauration possible (épicerie, snack et restaurant), forfait de 2€ pour le parking.
  • Plan d’eau du Camping du Val de Durance, Sud Luberon. Accessible à tous (juillet et août). Baignade surveillée, plage de sable. Payant 4€/adulte, 3€/enfant.
Piscines municipales
  • Pertuis. Très réputée, plein air. Plusieurs bassins, pataugeoire et fosse à plongeons. Terrain de volley, tennis de table. Snack.
  • Cavaillon. Plein air. Plusieurs bassins, pataugeoire, fosse à plongeons, volley, tennis de table, jeux. Solarium.
  • Apt. Plein air, ouverte au public de mi-juin à fin août.
  • Autres piscines municipales du Luberon Nord : Saint Saturnin lès Apt, Rustrel, Saint Martin de Castillon, Murs, Céreste.
Canoë kayak
  • Au Fiéu de L'Aigo (A.F.D.A.) : location du matériel à LAURIS. Parcours de 8 et 18 km sur la Durance à la découverte de la faune et la flore entre Lauris, Cadenet jusqu’au Puy Sainte-Réparade.
  • Base de loisirs du plan d’eau d’Apt : plein d’activités avec la possibilité d’encadrement par des moniteurs diplômés. Location de matériel ou acquittement d’un droit de mise à l’eau de son propre matériel.
Canyoning

Dans le Calavon : cette rivière se prête au canyoning près d’Oppedette. L’assurance de sensations fortes tout en découvrant de jolis sites naturels du Luberon.


Avis de luberon.fr

Si vous visitez le côté Sud du Luberon, il faut vous arrêter à l’Etang de la Bonde, un site remarquable dans le Pays d’Aigues. Plage, balade en sous-bois le long des berges, pêche, tennis, restauration et snacking «les pieds dans l’eau», vous apprécierez sans réserve ces aménagements respectueux de cet endroit naturel.


Itinérances et découverte par les sentiers

François Morenas est l'homme passionné et infatigable qui a balisé la majeur partie des sentiers de randonnée du Luberon. Tous les amateurs de balades trouvent leur bonheur dans le Luberon : de la simple promenade à la randonnée sportive, à pied, en vélo ou à cheval, seul ou accompagné, tout est possible.

Le Luberon des marcheurs


Quoi de plus naturel que de la découverte du Luberon en balade ou en randonnée pédestre. Cet écrin de verdure à la flore foisonnante et la faune variée mérite que l’on s’y attarde un peu, au fil des sentiers.

Public : pour tous, petits et grands. Les circuits sont balisés et les niveaux de difficulté mis en évidence. Le choix de la balade ou la randonnée se fait en fonction de ses capacités. Les plus jeunes apprécieront la petite balade découverte, et es plus aventuriers apprécieront les treks de plusieurs jours, sans guide.

  • Forêt des cèdres. Balades ou randonnées à l’ombre des grands cèdres. Différents niveaux de difficulté. Les enfants adorent.
  • Les ocres du Colorado. Balades de 1 ou plusieurs jours dans des décors exceptionnels et très caractéristiques de l’histoire du Luberon.
  • Mur de la Peste. Lieu historique du Luberon, balades accessibles.
  • Tour des Claparèdes (trek de plusieurs jours). Pour les bons marcheurs, en quête d’authentique et de nature. Belle aventure dans le Luberon.
  • ......

Les tours opérateurs qui organisent des randonnées sur 1 ou plusieurs jours ne manquent pas. Ils savent vous conseiller en fonction de vos capacités et de la réglementation en vigueur.

Anes et chevaux vont si bien avec le décor


Les amoureux de la balade équestre trouvent leur bonheur dans la découverte de l’environnement naturel exceptionnel offert par le massif du Luberon.
Ils passent ainsi des chemins longeant les champs de lavande à ceux qui vous mènent aux crêtes du Luberon, ou encore d'un village pittoresque à une forêt silencieuse.

Les balades sont entrecoupées de haltes en pleine nature, pique-niquant auprès des chevaux ou des ânes broutant devant des paysages à vous couper le souffle.

Le choix des parcours est vaste, de la randonnée d'une demi-journée au périple sur plusieurs jours.

Public : pour tous, petits et grands, de débutants à cavaliers confirmés.

  • Circuit de 3 jours dans le Luberon et les Colorado provençal, proposé par Cap Rando.
  • Découverte approfondie du Luberon sur 7 jours avec Cap Rando.
  • Promenade Garrigues ou bien Collines et plaines dans le Sud Luberon, organisées par Cheval-enjeu.
  • Journée Etang de la Bonde ou Mourre Negre, par Cheval enjeu.
  • Plusieurs possibilités de week-end rando-bivouac avec les Cavaliers du Luberon
  • Pourquoi ne pas se faire accompagner d’une âne pour une balade d’une journée ? Avec nes et balades en Luberon à Cucuron ou Les ânes de Forcalquier.

Nul doute que vous trouverez la balade équestre à votre sabot !

En 2 roues chacun son rythme


Le vélotourisme est bien développé
dans le Luberon avec ses 400 km balisés et ses professionnels labellisés «accueil vélo». De nombreux circuits, de tous les niveaux (balades en famille, circuits découverte et parcours sportifs) vous emmènent entre plaines et collines à travers les paysages et villages pittoresques du Luberon.

Public : pour tous, petits et grands. Bien choisir son parcours en fonction de ses capacités et bien prendre en compte la chaleur tout au long de la journée.

  • Vélo loisirs en Luberon : un guide complet qui récapitule bien le vélotourisme de la région.
  • Rent bike : location de vélos à Bonnieux
  • Luberon biking : location de vélos à Roussillon
  • Vélo luberon : vente et location de vélos à Pertuis
Sur la terre, dans les airs et en sous-sol

Voici d’autres idées pour alterner repos et activités de plein air. Vous pouvez ainsi vous retrouver entre sportifs aguerris ou en famille pour profiter des éléments naturels.

Public : si le golf et l’accrobranche s’adresse à toute la famille, les autres activités sont réservées aux plus sportifs. Niveaux de débutants à pratiquants confirmés.

Golf : les golfeurs ont la possibilité de s'entraîner sur 2 parcours de 18 trous. Le premier se situe à Villars, le second à Pierrevert.

Tennis : un peu partout.

 

Parcours accrobranches : à Rustrel Colorado Aventures vous propose un parcours acrobatique forestier. Toute la famille peut y participer.

Parapente : Parapente Rustr’Aile Colorado organise des baptêmes et initiation en binôme avec un moniteur certifié, ainsi que des stages de niveaux différents.

Vol en montgolfière : au départ de Roussillon vous découvrez les paysages et villages provençaux sous un autre angle.

Escalade : Buoux est ses falaises est bien connu des grimpeurs. Plusieurs professionnels et associations vous accompagnent et vous font découvrir les plus belles parois du Luberon.

Spéléologie : plusieurs clubs ou associations proposent des sorties en spéléologie.

Les éléments naturels du Luberon offrent la possibilité de nombreuses activités sportives. Des acteurs locaux se sont organisés pour vous accompagner dans leur pratique.


Avis de luberon.fr

Les sensations du vol en parapente au-dessus du massif du Luberon est une expérience que vous n’oublierez pas.


Petites infos. pratiques qui peuvent servir

Rappels :

  • L’accès au massif forestier est réglementé, mieux vaut se renseigner dans les mairies ou les Offices de tourisme.
  • Faire du feu est strictement interdit.
  • Il n’est pas autorisé de faire du camping sauvage, les gîtes d’étape sont là pour y pallier.

Les professionnels organisateurs de randonnées :

A l’instar de Cap Rando à Lauris, plusieurs tours opérateurs organisent des circuits de randonnée sur un ou plusieurs jours, en compagnie d’un guide ou bien seuls. Ils vous conseillent sur les difficultés des parcours et vous proposent les hébergements, car il n’est pas autorisé de faire du camping sauvage dans le massif du Luberon.

Pour vos balades pensez à vous munir des cartes IGN Top 25, à l’échelle 1/25 000 (1 cm représente 250 m) :

réf. 3142 OT : Cavaillon / Fontaine de Vaucluse / PNR Luberon
réf. 3242 OT : Apt / PNR Luberon
réf. 3243 OT : Pertuis / Lourmarin
réf. 3342 OT : Manosque / Forcalquier


Le saviez vous ?

  1. On peut pratiquer le canyoning ou le parapente dans le Luberon.
  2. L’étang de la Bonde est un lieu de baignade naturel dans le Sud Luberon.
  3. Le Luberon est traversé par 7 chemins de grande randonnée et une multitude de sentiers.
  4. Vous pouvez randonner accompagnés d’ânes de Provence.

Epicurien je suis, senteurs et saveurs je recherche !

Le Luberon est une territoire peu industrialisé et généreux avec les hommes. Les fruits et les légumes sont cultivés en plaine ; les vignes et les champs d’oliviers sont omniprésents; des produits plus inattendus comme les plantes aromatiques, les fruits confits, la truffe, le fromage de chèvre ou encore le gibier, ravissent les papilles des amateurs. Les produits de Pays aux appellations d’origine contrôlée sont de très bonne qualité et ils font la réputation gastronomique de la région. Profitez des bons restaurants et des tables d’hôtes qui commettent une cuisine de terroir à base de produits locaux.

N’hésitez pas à vous rendre dans les domaines et chez les producteurs qui proposent la dégustation des vins produits de terroir sur place.

Flâneries autour du vin, un oenotourisme assumé

 

Depuis l’Antiquité les vignes ont pris place dans les paysages préservés au sein du Luberon. Aujourd'hui l’oenotourisme a le vent en poupe et de nos jours la qualité des vins est reconnue sous différentes appellations.

Public : amateurs de vin. Bon nombre de domaines et de caves sont ouverts à la dégustation, et offrent d’autres activités autour du vin, comme stages découverts, hébergements ou balades à travers les vignobles.

Les vins bénéficient de la douceur du climat méditerranéen et l’implantation du vignoble entre 200 et 450 mètres d’altitude offre une grande amplitude thermique durant la journée. Ces paramètres climatiques conjugués au savoir faire des viticulteurs donnent aux vins du Luberon toute leur fraîcheur et leur finesse. Le Luberon est l’une des régions les plus ensoleillées de France (2600 h d’ensoleillement / an), ce qui favorise la maturation des cépages blancs. Enfin, l’importante différence des températures entre la nuit et le jour permet une bonne ré-hydratation de la vigne et marque le caractère typé des cépages rouges.

Les vins des 3 couleurs sont représentés dans le Luberon : 21% de vins blancs, 53% de vins rosés et 26% de vins rouges.

Vins blancs du Luberon : apéro ou fromage ?

Les cépages participant à l’assemblage des vins blancs du Luberon et qui font leur élégance sont le Grenache blanc, la Clairette blanche, le Vermentino, le Bourboulenc, la Roussanne, la Marsanne, l’Ugni blanc et le Viognier. La diversité aromatique de l’appellation des Blancs est large : les fruités vont de la pêche au pamplemousse, et pour les assemblages complexes du pain grillé au miel.

Vins rosés du Luberon : grillades-party ce soir ?

Le rosé est la couleur dominante dans la production des vins du Luberon.  Tout comme les Rouges, les Rosés du Luberon AOC sont principalement assemblés de Syrah et de Grenache noir, et d’un complément de Mourvèdre et de Cinsault. D’une belle fraîcheur le panel de leurs robes s’étale d’un rose très pale à un rose soutenu. Les arômes s’étendent des fruits rouges, assez marqués comme la fraise ou la groseille, vers des goûts plus exotiques.

Vins rouges du Luberon : plutôt léger ou plutôt charpenté ?

Les assemblages des vins rouges du Luberon AOC sont les mêmes que ceux des vins rosés. Les Rouges sont fruités, arômes de fruits rouges, et ronds en bouche. Certains vins ont des notes poivrées, mais gardent leur fraîcheur caractéristique.

Voici une liste de domaines viticoles qui n’est pas exhaustive. Hormis la qualité de leurs vins en AOC ces lieux ont une spécificité qui vous apporteront un plus lors de votre visite :

 

  • Domaine Aureto à Gargas : restaurant étoilé «La Coquillade», bistrot et hôtel.
  • Cave de Bonnieux : marché de producteurs locaux devant la cave le mercredi matin.
  • Château La Canorgue à Bonnieux : pionnier de la viticulture biologique dans le Luberon.
  • Cave de Maubec : accueil reconnu d’excellence.
  • Château Constantin à Lourmarin : domaine viticole situé aux portes d’un village classé.
  • Château de Mille à Apt : ancienne résidence des Papes.
  • Les Vins de Sylla à Apt : dégustation vins et fromages. Restauration et animations le soir.
  • Château de Val Joanis à Pertuis: de magnifiques jardins classés à visiter.
  • Château de Clapier à Mirabeau : seul domaine autorisé à assembler du Pinot noir dans l’appellation. Vins typiques.
  • Château La Dorgonne à La Tour d’Aigues : promenades balisées à travers les vignes du domaine.
  • Domaine les Perpetus à La Tour d’Aigues : apéritif vigneron sur commande.
  • Château Turcan à Ansouis : le domaine abrite le très beau musée de la vigne et du vin. Belle exposition de 3000 pièces de matériel ancien.
  • Domaine de la Citadelle à Ménerbes : musée du tire-bouchons.

Le saviez vous ?

  1. Les 3 couleurs de vins sont produites dans le Luberon.
  2. Vous pouvez découvrir le Luberon en suivant la route des vins.
  3. Certains Domaines autorisent les balades dans leur vignoble, sur des sentiers balisés.

A la découverte des huiles d’olive d’exception

La petite production d’huile d’olive provençale rivalise face aux huiles d’olive espagnoles, italiennes ou grecque en se positionnant sur la qualité. Les professionnels de l’oléiculture française visent un marché de niche en tirant vers le haut : l’huile d’olive d’origine qui a du goût.

Public : amateurs des huiles d’olive de grande qualité. A l’instar des viticulteurs, les oléiculteurs ouvrent leurs domaines à la dégustation. Ils proposent des balades et des séjours thématiques autour de l’huile d’olive en Provence.

Face aux productions fleuves d’autre pays, la France se démarque par la qualité de ses huiles d’olive. Certains oléiculteurs produisent bio en employant des méthodes anciennes.

Caractéristique de l’huile d’olive du Luberon en AOP Haute Provence

 

Le territoire sous l’appellation AOP de Haute Provence s’étend de Sisteron à Mirabeau. La variété d’olives principalement produite est l’Aglandau, assemblée avec d’autres variétés comme la Picholine, la Bouteillan ou la Tanche. Les assemblages combinés au savoir faire du moulinier et au stade de maturation lors de la récolte, donnent un panel étendu des fruités et des goûts : fruité vert, fruité mûr et fruité noir.

La récolte des olives se fait entre Novembre et Décembre. Elles sont écrasées telles quelles (une fois lavées), et malaxées jusqu’à obtenir une pâte ensuite répartie sur les scourtins pour être pressée (pression à froid). Le jus obtenu donne finalement l’huile par décantation ou centrifugation. Ainsi, l’huile d’olive du Luberon en AOP (Appellation d’Origine Protégée) est un pur jus de fruits composée de 80% d’Aglandau. Elle est caractérisée par un bouquet d’arômes d’herbe coupée, d’artichaut cru ou de feuille de tomates. Au goût l’’artichaut domine, suivi de l’amertume de l’amande et relevé d’une note fruitée.

Quelques domaines ou moulins ouverts à la dégustation. Cette liste n’est pas exhaustive. Hormis la qualité de leur huile d’olive en AOP, ces lieux proposent des activités qui vous apporteront un plus lors de votre passage :

  • SCEA Les Perpetus à la Tour d’Aigues : huiles d’olive non filtrée. Possibilité d’hébergement.
  • Moulin à huile Jullien à Saint-Saturnin-lès-Apt : huiles d’olive bio et miels bio
  • Moulin de l’Olivette à Manosque : magasin complet de produits provençaux
  • Domaine Amoureux Serge à Manosque : les mercredis, promenade autour de l’olivier
  • Moulin de Gouvan à Forcalquier : présentation du moulin ancien et des méthodes ancestrales
  • Moulin de la Cascade à Lurs : moulin du 17ème siècle et méthodes à l’ancienne

Le saviez vous ?

  1. La France ne produit qu’une petite partie de l’huile d’olive qui est consommée dans le monde.
  2. Seules les régions de Provence et Corse produisent de l’huile d’olive en France.
  3. La principale variété d’olives produite dans le Luberon est l’Aglandau.
  4. Les huiles d’olive sont le fruit d’assemblages de jus issus de différentes variétés d’olives.

Vos papilles en redemandent ? Autres produits de terroir

D’autres produits de terroir sont offerts généreusement au fil des saisons par le Luberon, comme le fromage de chèvre, la truffe melanosporum, les plantes aromatiques et le miel.

Public : amateurs de saveurs et de senteurs établies dans le respect des produits de saison. Certains tours opérateurs organisent des séjours à thème, autour de ces productions originales.

Fromages de chèvre

 

Fleurons de la gastronomie provençale, les fromages de chèvre du Luberon affichent leur singularité et leurs variétés. Pays de pâturages et de vallons, riche en herbes, plantes et broussailles aromatiques, la terre du Luberon offre toute la finesse et les saveurs de la garrigue aux chèvres qui broutent en liberté.

Doux et onctueux, au lait cru et entier de chèvre, vous goûterez avec délices le « Luberon » mordoré, ou le « Banon », fromage AOC affiné dans des feuilles de châtaigniers brunes.  Avec un mesclun, un filet d’huile d’olive et un verre de rosé, c'est tout l'arôme de la Provence !

Fromages de chèvre à l’ail, ciboulette, basilic ou graines de pavot, fromages fermiers au lait cru, frais, brousse, demi-secs et secs, faisselles, picodons : les marchés aux fromages et fromageries du Luberon proposent tous leurs produits tout au long de l’année.

La fromagerie de Banon abrite l’Ecomusée. Vous pouvez y découvrir la fabrication du « banon » et le déguster sous toutes ses formes. Vente au détail.

La Truffe, le diamant noir du Luberon

 

Attention, nous parlons bien de la melanosporum, variété dont l’arôme puissant et raffiné ravit les papilles des gourmands. Il existe en effet des variétés lui ressemblant comme 2 gouttes d’eau, mais qui ne produisent pas le même parfum.

Les paysages du Luberon sont parsemés de truffières (plantation de chênes truffiers) . Bien souvent elles ne sont pas clôturées, mais gare à celui qui n’est pas chez lui et qui va se servir.

Selon les années, de décembre à février vous pouvez acheter des truffes récemment sorties de la terre du Luberon, ou encore les déguster dans un bon restaurant local.

Pour en savoir plus sur le champignon noir, vous pouvez vous rendre à la Maison de la truffe et du vin de Ménerbes. Vous pouvez aussi vous offrir un séjour « Gastronomie et vin autour de la truffe en Luberon » au domaine de Capelongue.

Plantes aromatiques

 

La lavande et le lavandin représentent le gros de la production de plantes aromatiques dans le Luberon, mais vous y trouverez bien d’autres espèces comme le thym, le romarin, la sauge, ou la sarriette.

Lavande et lavandin : on trouve 2 variétés de lavande dans le Luberon : la lavande aspic, une grande lavande à feuilles larges, entre 600 et 800 m. d'altitude, et le lavandin qui est une espèce hybride entre 2 variétés. Les champs de lavande et de lavandin sont situés plutôt sur les plateaux de la Haute Provence, au Pays de Forcalquier et de Manosque. Ils sont en fleurs de mi-juin à fin août.

Quel régal de se promener au bord des champs de lavande. Ils sont rayés par de longs sillons de cette couleur bleue si caractéristique, et quel parfum.

Les autres plantes aromatiques : elles ont la peau dure et doivent souffrir pour nous offrir leurs parfums sous forme d’herbes de Provence ou d’huiles essentielles. On les rencontre dans les collines, sans beaucoup d’eau et bien souvent écrasées par le soleil. C’est pour lutter contre la déshydratation qu’elles produisent des huiles aromatiques.

Si les plantes aromatiques tiennent une large place dans la cuisine provençale, on leur reconnaît aussi des vertus médicinales.

Idée balade à « La Ferme de Gerbaud »

Dans un vallon près de Lourmarin s’étalent les champs de romarin, de thym, de sauge, de sarriette, d’origan et de lavandin. La maîtresse des lieux vous accompagne pour une balade autour des plantes aromatiques.

Miels aux saveurs du Luberon

 

Les plantes aromatiques et les vergers présents dans le Luberon favorisent l’élevage des abeilles et la production de miels de grande qualité. Les apiculteurs du Luberon proposent une gamme de miels aux goûts divers, le plus apprécié étant celui de lavande.

Quelques mielleries sympa. :

  • Entre Miel et Terre à Bonnieux : boutique de produits à base de miel (bougies, pâtisseries …). Possibilité de commander des plateaux.
  • Les Ruchers du Grand Luberon à Cucuron : élevage bio
  • Abeilles en Luberon à Pertuis : apiculteur, vente directe

Le saviez vous ?

  1. Le Banon est un fromage de chèvre AOP et porte le nom de son village d’origine.
  2. On appelle communément « diamant noir » la truffe melanosporum à cause de son prix élevé au moment des fêtes de fin d’année.
  3. C’est pour lutter contre l’insuffisance d’eau que les plantes aromatiques produisent un fluide gras très odorant.

Marchés de Provence, le plus bel étalage du terroir

Les produits de terroir s’invitent tout naturellement sur les marchés provençaux du Luberon. Les cultivateurs y présentent fièrement leurs fruits confits, leurs vins de grands noms, leurs truffes, leurs plantes provençales et herbes aromatiques (thym, romarin et sauge) qui apportent des couleurs et du goût à nos assiettes. Les senteurs, les saveurs et les couleurs sont au rendez-vous.

Public : pour tous. Quel régal de prendre le temps ensemble, en famille ou entre amis, pour choisir les bons éléments que l’on va ensuite cuisiner. Moments privilégiés pour faire (re)découvrir aux enfants les produits à l’état brut qu’ils ont l’habitude de voir dans l’assiette sous une autre forme.

A chaque jour son marché

 

Tous les jours un marché est organisé quelque part : marché hebdomadaire, marché de producteurs, marché nocturnes. Afin de découvrir toutes ces spécialités, partez à la rencontre des producteurs locaux en visitant les plus beaux marchés du Luberon.

Voivi quelques marchés incontournables :

  • Ne manquez pas le marché d’Apt qui s’installe dans les ruelles de la vieille ville tous les samedis matin, ainsi que ceux de Lourmarin et de Pertuis tous les Vendredis matin.
  • Les marchés de Carpentras et Maubec sont aussi à découvrir par tous les amateurs de saveurs provençales.
  • Le marché nocturne de La Motte d’Aigues, tous les jeudis soirs de Mai à Septembre. Vous pouvez déguster sur place les produits locaux cuisinés tout en écoutant le concert live.

Les produits du Luberon à la carte des restaurants

De bons restaurants proposent une cuisine provençale à partir des productions locales. L’offre gastronomique est large, du chef étoilé au bistrot de Pays, et s’adresse à tous.

Public : pour tous. Nous vous proposons une liste d’adresses bien loin d’être exhaustive afin que vous puissiez vous faire une idée de l’étendue de l’offre gastronomique proposée dans le Luberon.


Les bistronomiques sympa

Les bistrots proposent une restauration conviviale, avec généralement un plat du jour. Tous ne proposent pas la restauration le soir. Prix peu élevés.

  • Café des Poulivets à Oppède : omelette aux truffes, aïoli, pieds et paquets, gibier … Menu enfant : 8€ ; Menu 15 €.
  • Restaurant la Terrasse à La Bastidonne : cuisine traditionnelle, produits de saison et gibier l’hiver. Animation le soir. Menu enfant : 11 € ; Menus de 14,50 € à 40 €.
  • Bar-Restaurant de l'Ormeau à Cabrières d’Aigues : cuisine provençale et vins AOC à l’honneur. Menu enfant : 7 € ; Menus de 12 à 20 €.
Quelques bons restaurants dans le Luberon

 

Quelques adresses proposant une bonne cuisine traditionnelle. Prix abordables.

  • L'Hostellerie du Luberon à Vaugines : produits locaux et aromates du jardin. Très bonnes pâtisseries. Menu enfant : 9 € ; Menus de 17 à 35 €.
  • L’Olivier à Pertuis : cuisine actuelle aux inspirations méridionales. Menu enfant : 14 € ; Menus de 19 à 34,50 €.
  • Le Bistrot de la Huppe à Gordes : cuisine méditerranéenne. Menu enfant : 25 € ; Menus de 29 à 45 €
  • Restaurant l'Arôme à Bonnieux : la Provence à l’honneur. Menus de 31 à 43 €
  • Auberge de Carcarille à GORDES : cuisine plus contemporaine. La truffe est mise à l’honneur durant sa saison. Menu enfant : 10 € ; Menus de 21 à 55 €.
  • La Table de Pablo à Villars : cuisine gourmande et contemporaine à base de produits de petits producteurs locaux. Menu enfant : 17 € ; Menus de 19 à 57 €.
Les gastronomiques pour les plus gourmands
  • La petite maison de Cucuron : cuisine du marché à base de produits de saison. Menus à 48 et 70 €.
  • La Closerie à Ansouis : produits de grande fraîcheur. Amateurs de truffe, allez-y en saison. Menus de 28 à 65 €.
  • Le Mas Tourteron à Gordes : les menus et la carte changent tous les jours. Menu enfant 25 € ; Menus à 59 et 90 €.
  • Restaurant Edouard Loubet à Bonnieux : cuisine inventive. Menu enfant : 35 € ; Menus à 58 et 190 €.

Le saviez vous ?

Il y a plusieurs restaurants étoilés dans le Luberon
Les Bistrots de Pays appartiennent sont labellisés grâce à la qualité de leur restauration bistronomique qui met en avant les produits locaux


Quelles solutions d’hébergement dans le Luberon ?

Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir séjourner dans famille ou chez des amis, encore moins nombreux sont ceux qui possèdent une résidence secondaire sous le soleil de Provence.

A l’instar de toute destination touristique, le budget de votre séjour dans le Luberon est intimement lié au type d’hébergement choisi.

Vous avez besoin d'un hôtel dans le Luberon ? Vous préférez séjourner dans un gîte rural ou être «pris en mains» dans une chambre d’hôtes et sa table ? Ou plutôt adepte du camping ?

Toutes ces solutions d’hébergement existent, et pour chacune d’elles tout un panel de prix. A vous de choisir le lieu idéal en fonction des activités que projetez de faire et de votre budget hébergement.

L’hôtel pour des vacances « ni rangement, ni vaisselle »

L’hôtellerie est diversement répartie sur le territoire. Elle est bien présente dans les villes importantes comme Pertuis, Cavaillon, Apt, Manosque, Forcalquier, ainsi que dans les villages à forte affluence comme Roussillon ou Gordes.  Une hôtellerie et restauration de luxe est proposée à ceux pour qui le confort et les plaisirs de la table passent avant tout.

Le gîte rural pour les vacances en famille

Le Luberon regorge de locations vacances sous forme de gîtes, vous en trouverez dans quasiment tous les villages. Le gîte est une bonne solution pour les familles qui souhaitent garder une totale indépendance, sans aucune contrainte horaire par exemple.

Les chambres et tables d’hôtes, à la rencontre des luberonnais

A l’instar des gîtes, les chambres d’hôtes ne manquent pas et sont bien réparties sur tout le Luberon. Cette solution privilégie les rencontres et c’est une Bonne solution pour ceux qui souhaitent être conseillés sur les activités/sorties à ne pas manquer.

En famille ou entre amis dans un des villages vacances

Le village vacances est une solution sympa et pratique pour les familles avec des enfants et adolescents. Des activités de loisirs sont proposées (piscine, tennis, courses d’orientation, activités pour les plus petits….) et chacun y trouve son bonheur ensemble ou séparément.

7 villages ou résidences vacances sont répertoriés dans le Luberon :

  • L'Oustaou du Luberon à Villelaure
  • VVF Villages - La Jaumière à Murs
  • L'Orée du Bois à Gordes
  • La Colline des Ocres à Villars
  • Le Domaine du Moulin Blanc à Beaumettes (résidence avec activités)
  • Le Clos Savornin à Saint-Saturnin les Apt (22 villas)
  • Résidence de Tourisme Suite Home à Apt

Le camping, une offre de plus en plus qualitative

Une douzaine de campings bien répartis entre les versants Sud et Nord du Luberon vous ramène au plus près de l’environnement naturel. L’offre d’hébergement par les campings est largement montée en gamme et propose généralement des mobilhomes, de la restauration et activités diverses.

L’insolite vous attire ?

Vous voulez couper complètement à la vie quotidienne et vous recherchez un lieu d’hébergement insolite. Le massif du Luberon, étant lui même un territoire insolite de par ses paysages et sa culture, possède bien une offre qui peut sans doute répondre à vos désirs.

Vous pouvez dormir dans :

  • une borie à Gordes,
  • une cabane en bois à Gargas,
  • une vieille roulotte à Villelaure, Pertuis, Lourmarin, ...
  • dans une cabane en bois en haut des arbres à Maubec,
  • dans une yourte ou un tipi à Apt

Le saviez vous ?

  1. Les aventuriers peuvent dormir en haut des arbres au coeur du Luberon, dans une cabane en bois.
  2. Une hôtellerie de luxe vient compléter la gamme des hôtels du Luberon.
  3. De plus en plus de Luberonnais proposent leurs habitations, en partie ou totalement, en gîtes ou en chambres d’hôtes.

Le Luberon en résumé

Panoramique Roussillon en Luberon

Le massif du Luberon, idéalement planté entre la mer Méditerranée et les Alpes est à cheval sur les départements du Vaucluse et des Alpes de Haute-Provence.  Il dispose d’un environnement naturel hors du commun : géologie, paysages, faune et flore.

Le patrimoine de ce bout de Provence est très riche et très divers. Sa nature, ses vestiges millénaires, son architecture, ses traditions ancestrales et sa cuisine typique sont des invitations à sa découverte. Malgré un développement important de la vie économique locale et du tourisme son authenticité n'est pas entachée grâce à la surveillance du Parc Naturel Régional du Luberon.

L’institution du Parc Naturel Régional veille efficacement à la préservation des trésors tant convoités.

L’histoire du Luberon en quelques mots

Depuis le Paléolithique le Luberon est habité par l’homme. Ce dernier a toujours trouvé refuge, contre les ennemis ou la maladie, sur cette barrière naturelle entre le pays d’Aix-en-Provence et la vallée du Calavon. Les Résistants de la 2nde guerre ne s’y cachaient-ils pas encore ?  Les villages perchés sont de véritables sentinelles stratégiques, jamais construits là par hasard.

Le Luberon a toujours été une terre généreuse pour les hommes. La richesse de ses produits de terroir et de son artisanat en témoignent.

Ce qu’il faut voir dans le Luberon

La liste n’est pas exhaustive mais elle a le mérite de vous présenter les incontournables :

  • les villages les jours de marché,
  • les châteaux et les églises,
  • les musées,
  • les carrières d'ocre (mines de Bruoux et Colorado provençal),
  • les poteries,
  • la forêt des Cèdres,
  • les crêtes,
  • les champs de lavande,
  • la vallée du Calavon,
  • les paysages.

Les villages emblématiques du Luberon

Tous les villages sont typiques de la région, voici une liste des plus incontournables pour différents raisons :

  • Lourmarin pour son animation et son château,
  • Roussillon pour ses ocres et ses maisons colorées,
  • Bonnieux pour son panorama et sa forêt de cèdres,
  • Apt pour son marché hebdomadaire,
  • Gordes pour ses pierres sèches,
  • Ansouis pour son authenticité et son histoire,
  • Buoux pour son environnement naturel,
  • Céreste, Goult, Saignon, Ménerbes, Murs, Maubec, Oppède, Lacoste, Rustrel, Cucuron...

Ce qu’il faut déguster dans le Luberon

  • La gastronomie provençale valorise les produits locaux de saison. En voici quelques uns qui sont caractéristiques du Luberon :
  • l’huile d’olive AOP Alpes de Haute Provence,
  • les vins sous l’appellation Luberon,
  • la truffe melanosporum,
  • le formage de chèvre de Banon,
  • le miel,
  • les fruits confits.

Ce que l’on peut faire dans le Luberon

Les activités de loisirs sont diverses et s’adressent aux plus sportifs tout comme à ceux qui souhaitent séjourner en famille :

  • baignade,
  • balades et randonnées pédestres,
  • randonnées équestres,
  • balades en compagnie d’ânes de Provence,
  • vélotourisme,
  • golf,
  • tennis,
  • pêche,
  • parapente,
  • montgolfière,
  • accrobranche,
  • canyoning,
  • escalade,
  • spéléologie.

Venez visiter le Luberon, vous ne serez pas déçus !

Espace client