Henri Bosco, un écrivain amoureux du Luberon

Publié le 14/01/2015 - Mis à jour le 20/07/2015

Henri Bosco fut un romancier provençal né en Avignon et qui tomba amoureux du Luberon en Provence, notamment de Lourmarin où il passa beaucoup de temps.


859
Henri Bosco, un écrivain amoureux du Luberon

Henri Bosco, né Fernand Marius Bosco, fut un romancier Français. Il vécut du 16 novembre 1888 au 4 mai 1976 et a laissé ses empreintes dans l’univers littéraire.

Un romancier amoureux du Luberon


Au terme de sa carrière professionnelle, Henri Bosco passa plus de temps à Lourmarin. Il a fait l'acquisition d'une petite bastide dans le Luberon et de là se plaisait à contempler le paysage qui l'entourait.

Lourmarin, ce village exceptionnel, a été une grande source d’inspiration pour le romancier.

Il a d’ailleurs décrit la splendeur inégalée du Luberon dans ses ouvrages. Il en faisait l’éloge, partageant la beauté du panorama avec ses lecteurs. Chaque scène de vie, chaque endroit qu’il décrivait prenait vie sous sa plume.

Il avait écrit : « Ce pays si grave et si religieux, mais dont la gravité ressemble à la sagesse (…) c’est un paysage qui sait, un paysage où se reflètent les lois profondes de la vie, où le dépouillement des cimes dénudées dessine le contour des grands rythmes élémentaires ».

Henri Bosco a tenu à être enterré à Lourmarin. Cette volonté a fait l’objet d’un texte rédigé avec style qui ne laisse aucune place au doute quant à son attachement à la Provence.

Une vie baignée de Culture

Henri Bosco quitte la Provence lorsqu’il atteint l’âge de 3 ans. Les bases de l’écriture et de la lecture lui sont enseignées par sa mère. Il intègre l’école à 10 ans. La passion de Henri Bosco pour l’écriture commence dès son plus jeune âge. Il n’a en effet que 7 ans quand il écrit son premier récit.

Le jeune écrivain suit des cours de musique en simultané avec ses études. Entre les cours de violon et la maîtrise de la composition musicale, il décroche son diplôme ès lettres en 1909. Après l’agrégation d’italien obtenu après ses études supérieures, Henri Bosco jongle entre la musique et l’écriture.

Appelé aux services militaires durant la Première Guerre mondiale, il prend part à la reconstitution du Château de Lourmarin situé dans le Luberon.

« Pierre Lampedouze » est son premier livre, écrit à Naples en 1924. Henri Bosco découvre l’Italie et le Maroc entre 1920 et 1955, mais il pense régulièrement à son pays. Plusieurs ouvrages de cet homme qui passera ses années de vigueur en tant que professeur sont récompensés. Il obtient notamment le Prix Renaudot, le Grand Prix National des Lettres et le Grand prix du roman de l’Académie Française.

Henri Bosco fut le premier à recevoir le Prix de l’Académie de Vaucluse.

Une oeuvre littéraire impérissable

Les époques et les tendances littéraires qui se sont succédées n’ont pas réussi à faire oublier les romans d’Henri Bosco. Il rédigeait pour des lecteurs de tout âge. Mais ses livres, pour enfants comme pour adultes, étaient généralement inspirés de l’univers provençal qui lui tenait tellement à cœur.

Plusieurs romans ont fait l’objet d’une réédition et de multiples traductions pour en faciliter la compréhension à travers le monde. Certains ouvrages ont été adaptés à la télévision. En 2000, un portrait d’Henri Bosco est réalisé par Jean-François Jung puis diffusé sur France 3.

En savoir plus sur l'oeuvre littéraire de Henri Bosco


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Delphine de Signe 1

Patrimoine culturel luberonnais à Ansouis

Née à Puimichel, dans les Alpes Provençales, en 1283, Delphine de Signe épouse en 1299 Elzéar de Sabran, sous la...

Albert Camus 1237

Patrimoine culturel luberonnais

Albert Camus est un écrivain philosophe, journaliste ou encore essayiste né à Alger et qui a choisi de s'établir à...

Saint-Elzéar 66

Patrimoine culturel luberonnais à Ansouis

Elzéar de Sabran vécut sa vie d'époux dans l'ascétisme et la virginité. Il fut canonisé par Urbain V, le 13 août 1369.




Espace client