Pierre Magnan, écrivain manosquin

Publié le 14/01/2015 - Mis à jour le 20/07/2015

Pierre Magnan est un écrivain qui est né dans le Luberon, à Manosque. Ce conteur provençal est réputé pour ses intrigues policières provençales.


852
Pierre Magnan, écrivain manosquin

Vidéo Pierre Magnan, écrivain manosquin

Pierre Magnan entretiens 3

C’est à Manosque que Pierre Magnan est venu au monde le 19 septembre 1922. Plus tard, il sera connu dans le Luberon et à travers toute la France comme étant un illustre écrivain, entre autre connu pour ses romans policiers aux accents de Provence, et dont l'intrigue se passe dans la région de l'auteur.

Le romancier s’est éteint le 28 avril 2012, laissant ses œuvres pour la postérité.

Le bonheur d'un homme de Culture

Pierre Magnan n’a jamais été de ceux qui se vantent de leurs succès, il est resté le garçon insouciant qui vivait à Manosque. Son mariage avec Thyde Monnier a fait de lui un homme heureux et au fil du temps, son amour pour l’écriture n’a jamais péri.

Pour lui, le bonheur ne tenait pas à la renommée, mais aux choses simples de la vie comme le paysage de Manosque et la beauté de la nature du Luberon.

Les débuts chaotiques de l'écrivain

Pierre Magnan arrête ses études collégiales à douze ans et il devient typographe jusqu’à l’âge de 20 ans. Entre-temps, il rencontre Jean Giono avec qui il partage sa passion pour l’écriture. Ce dernier sera d’ailleurs son mentor.

S’insurgeant contre le service du travail obligatoire, Pierre Magnan émigre dans l’Isère et c’est là qu’il écrit son premier roman. Thyde Monnier, qui accompagne le jeune écrivain, réussit à convaincre son éditeur de publier ce premier ouvrage intitulé « L’Aube Insolite », paru en 1946. On ne peut pas dire que le succès soit franc.

Le public n’est pas vraiment séduit par les 4 premiers romans écrits par Pierre Magnan.

Devant le manque de succès, Pierre Magnan se résigne à travailler pour une entreprise de transports frigorifiques. Il reste au service de la firme durant presque 3 décennies, mais sans jamais cesser d’écrire des livres inédits.

L’essor et le succès tardifs de sa carrière

Licencié pour motif économique à l’âge de 54 ans, Pierre Magnan profite de sa nouvelle disponibilité pour se concentrer sur un nouveau projet. Il écrit « Le Sang des Atrides » qui lui connaît un franc succès en 1978. Le « Prix du Quai des Orfèvres » lui est décerné après cette première réussite. La carrière d’écrivain de Pierre Magnan est enfin lancée. Les prochains ouvrages connaîtront également d’énormes succès, le plus notoire étant « La Maison assassinée », parue en 1984. Son dernier ouvrage est une autobiographie publiée en 2008, à laquelle il a donné le titre de « L’Amant du poivre d’âne ».

Pierre Magnan compte à son actif une trentaine d’œuvres. Il a écrit des Romans, des Nouvelles et différents textes. Certains de ses livres ont été adaptés au petit écran, ce qui n’a fait que propulser sa popularité.

Malgré les débuts chaotiques, Pierre Magnan a connu la réussite. Son amour pour la littérature l’a poussé à ne jamais baisser les bras. « Périple d’un cachalot » est un livré publié en 1993. Mais derrière cette publication se cache le courage et l’acharnement d’un homme qui s’est donné à fond pour sa passion. En outre, l’ouvrage est basé sur un manuscrit datant des années 1940.

Pierre Magnan, homme talentueux originaire du Luberon, a su laisser ses marques.

En savoir plus sur l'oeuvre littéraire de Pierre Magnan


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Delphine de Signe 1

Patrimoine culturel luberonnais à Ansouis

Née à Puimichel, dans les Alpes Provençales, en 1283, Delphine de Signe épouse en 1299 Elzéar de Sabran, sous la...

Albert Camus 1237

Patrimoine culturel luberonnais

Albert Camus est un écrivain philosophe, journaliste ou encore essayiste né à Alger et qui a choisi de s'établir à...

Saint-Elzéar 66

Patrimoine culturel luberonnais à Ansouis

Elzéar de Sabran vécut sa vie d'époux dans l'ascétisme et la virginité. Il fut canonisé par Urbain V, le 13 août 1369.




Espace client