Castor dans le Luberon

Publié le 24/10/2014 - Mis à jour le 24/10/2014

Dans le Luberon le castor affectionne particulièrement les environs de Cavaillon et le bassin-versant du Coulon.


188
Castor dans le Luberon

Le castor est l'emblème de la prudence, du travail, de l'industrie et de la paix. Il représente également l’un des jumeaux Dioscures avec son frère Pollux dans la mythologie grecque.

Castor dans le Luberon

Dans une grotte de Ménerbes, la source nommée San Castré, ou Saint-Castor, rappelle le souvenir de l’évêque d'Apt.

Où le trouve-t-on dans le Luberon? : le castor affectionne particulièrement les environs de Cavaillon et le bassin-versant du Coulon. Il y taille les arbres pour construire son habitat et fait l’objet de toutes les attentions lors des aménagements de berges.

Nom savant : Castor fiber

Famille : castoridae

Description : le castor a une silhouette trapue, un peu lourde, avec une queue caractéristique, aplatie, large et écaillée, en forme de palette. Ses orteils sont palmés. Son pelage gris noir ou brun foncé, un peu plus clair et plus dense sur le ventre, est graissé par une sécrétion qui le protège de l’eau.

En chiffres : corps de 76 à 90 cm, queue de 26 à 38 cm, poids de 12 à 36 kg.

Habitat et mœurs : cet excellent plongeur et nageur recherche les eaux stagnantes ou courantes de plus d'un mètre de profondeur, qui ne risquent ni le gel ni l’assèchement. Il aime particulièrement les berges plantées de trembles, peupliers, saules, aulnes, bouleaux, frênes ou de buissons et fourrés. Principalement crépusculaire et nocturne, assez peu actif l'hiver, il vit en couple et en famille dans des terriers dont l'entrée est dissimulée par des branches.

Régime alimentaire : strictement végétal. Ce rongeur, le plus gros d'Europe, se nourrit d’écorces, de rameaux, de feuilles et de plantes aquatiques.

Reproduction : la copulation a lieu dans l'eau entre janvier et mars. 1 à 5 petits naissent après 15 semaines de gestation. Ils sont allaités environ 2 mois, indépendants dans la troisième année et adultes à 3 ou 4 ans.

Longévité : 20 ans en liberté.

Prédateurs : aucun en France.

Statut : espèce protégée.

Dégâts et risques : peu importants, sauf quand il s’attaque aux arbres fruitiers…


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Cochevis huppé

PNR du Luberon

Le cochevis huppé (Galerida cristata) est un oiseau de la famille des alaudidés qui mesure une quinzaine de...

Etourneau sansonnet dans le Luberon 359

PNR du Luberon

Les étourneaux sansonnets sont nombreux dans le Sud de la France pendant la période hivernale.

Fauvette à tête noire dans le Luberon 384

PNR du Luberon

Découvrez la fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), présent dans le parc naturel régional du Luberon, cet oiseau...




Espace client