Cigale dans le Luberon

Publié le 09/10/2014 - Mis à jour le 09/10/2014

Des cigales, on pourrait presque dire qu'elles sont la bande-son incontournable de l'été méditerranéen. Concerto de cigales dans le Luberon.


4114
Cigale dans le Luberon

Le Luberon n'échappe pas au concert permanent des cigales qui envahit l'espace sonore de la garrigue. Mais loin d'être exaspérante cette litanie amoureuse a quelque chose de profondément authentique.

Cigale de Tourouzelle

Par ailleurs, le mythe perpétué par La Fontaine d'une cigale qui affronterait l'hiver démunie est battu en brèche par la réalité. En effet, après une période larvaire s’échelonnant de dix mois à six années passées dans la fraîcheur de la terre, la nymphe de la cigale émerge de son tombeau pour une brève vie aérienne.

Elle se hisse alors littéralement vers la lumière et la chaleur du soleil pour se fixer sur un promontoire – tige, tronc, sommet d'un arbuste ou même pierre - qui l'en rapproche autant que possible. Là, une fois perchée, elle se libère de son exuvie - sa mue, et le mâle chantera tout l'été pour s’attirer les faveurs de sa belle.

Les cigales ne survivent guère plus d’un mois et demi, le temps pour elles de se reproduire.

Enfin, cet insecte hémiptère est indissociable de l'univers de célèbres écrivains du Sud, comme Marcel Pagnol et Jean Giono, dont la plume crisse à l'identique du chant inaltérable des cigales de Provence.


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Cochevis huppé 303

PNR du Luberon

Le cochevis huppé (Galerida cristata) est un oiseau de la famille des alaudidés qui mesure une quinzaine de...

Etourneau sansonnet dans le Luberon 359

PNR du Luberon

Les étourneaux sansonnets sont nombreux dans le Sud de la France pendant la période hivernale.

Fauvette à tête noire dans le Luberon 384

PNR du Luberon

Découvrez la fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), présent dans le parc naturel régional du Luberon, cet oiseau...




Espace client