Jolis coquelicots dans le Luberon

Publié le 27/04/2015 - Mis à jour le 17/07/2015

Les coquelicots du Luberon envahissent au printemps les champs de céréales et les vignes du Luberon. Paysages provençaux d'un rouge de toute beauté.


3435
Jolis coquelicots dans le Luberon

Vidéo Jolis coquelicots dans le Luberon

Coquelicots du Luberon Côté Sud - Red poppies in Provence

Quel bonheur que de voir les coquelicots former d'immenses taches rouges dans les champs du Luberon et parsemer le bord des petites routes de leurs couleurs vives.

Le coquelicot sauvage (aussi appelé Papaver rhoeas) vient de la famille des Papavéracées. Avec sa silhouette frêle, les larges pétales du coquelicot tiennent sur une tige longue d'environ 50 à 70 cm, un peu velue. Si la fleur de coquelicot ne dégage aucun parfum ni nectar, elle attire tout de même les abeilles pour le précieux pollen de ses étamines. Très présent autour du bassin méditerranéen il pourrait être originaire de Bulgarie ou de Turquie.

Culture du coquelicot

Le coquelicot n'aime pas la concurrence d'autres fleurs, et pousse volontairement sur des terres mises à nues et labourées. Attention, il est nocif pour le bétail.

Aujourd'hui, la fleur du coquelicot est utilisée en tant que plante médicinale ou comme décoration. Malgré son apparence fragile, cette fleur est une vraie conquérante. On retrouve sa trace déjà dès le Néolithique, et elle suivra l'homme durant ses migrations et conquêtes, lors du transport des récoltes de céréales.

La culture du coquelicot est très facile ; sur un terrain bien drainé, une fois semé il le recouvrira facilement. On le sème partout, y compris dans son jardin. Il s'adapte parfaitement bien aux sols pauvres et calcaires. Néanmoins le coquelicot doit bénéficier d'un bon ensoleillement, et échapper à un terrain trop humide.

Semé en avril, il fleurira jusqu'au mois de juillet, profitant de la belle saison.

Les qualités d'un sédatif

Les coquelicots ne se conservent pas bien en bouquet, car les fleurs se fanent assez rapidement. Les pétales récoltées et séchées dans un endroit ventilé et chaud pourront être utilisées en tisane, bien conservées dans un récipient à l'abri de la lumière. A l'identique du pavot, le coquelicot provoque des effets sédatifs. Cette fleur est donc naturellement utilisée pour des remèdes contre la toux et des somnifères.

Symbolique

Le coquelicot signifie l'apaisement dans le langage des fleurs, mais aussi l'inconstance. On lui attribue le symbole de l'hésitation, en raison de son mouvement de balancier au gré du vent.


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Paliurus Spina-christi - épine du christ 415

PNR du Luberon

Le Paliurus spina-christi, ou épine du Christ, est un arbuste méditerranéen de la famille des rhamnacées.

L’olivier dans le Luberon 7389

PNR du Luberon

L'olivier est un arbre emblématique du Luberon. Les champs d'oliviers y sont nombreux et l'huile d'olive produite est...

Le cèdre dans le Luberon 1671

PNR du Luberon

Le cèdre une fois implanté dans le Luberon pour une exploitation forestière, s'est bien plu. Il s'est rapidement...




Espace client