Le platane, ombre et fraîcheur dans le Luberon

Publié le 03/12/2014 - Mis à jour le 01/09/2015

Le platane est un arbre que l'on croise dans le Luberon en Provence. L'été, il nous accueille sous ses feuilles larges et nous offre une ombre bienveillante


Le platane, ombre et fraîcheur dans le Luberon

Quel plaisir ! Se rafraîchir à la terrasse d'un café l'été, à l'ombre des platanes d'un de nos charmants villages du Luberon.

Le platane en Provence est très utile dans les villes et les villages. Par sa beauté naturelle il décore magnifiquement les allées et par sa capacité à faire de l'ombre il nous protège du soleil mordant de notre région. Il n'est pas rare de passer devant une allée de platanes menant tout droit à un Château, un Domaine ou une belle demeure provençale.

Les platanes sont des arbres gigantesques, ils peuvent très rapidement atteindre 55 m de haut. Le tronc est droit et l’écorce présente des écaillures. Les feuilles sont assez longues, espacées et tombent régulièrement tous les ans.

Les fleurs du platane sont unisexuées. La durée de vie de cette espèce d’arbre va de 500 à 4 000 ans si il est planté dans un sol suffisamment humide.

Le platane des légendes et des traditions

Selon la mythologie grecque, le platane est le symbole de la régénération. Sa feuille, dont l’apparence ressemble à une main, symbolise la manifestation de Gaîa, la divinité considérée par les Crétois et les Grecs comme étant la mère ou la créatrice de la Terre.

Les cabinets médicaux et les pharmacies se reconnaissent au caducée sur lequel est enroulé un serpent. A l’origine, ce caducée fut fabriqué dans du platane.

Lorsque l’on parle de « noces de platane », on évoque un mariage qui a duré 61 ans. Le platane est considéré par plusieurs cultures comme étant « l’arbre de vie ».

Utilisation des vertus du platane

Les feuilles et l’écorce du platane ont des vertus astringentes. Le bois issu du tronc est utilisé en charpente, dans le cadre des constructions navales et pour la menuiserie. Les meubles en platane sont d’ailleurs très robustes et résistants à l’humidité. Il peut être planté autour d’un parc, ou pour décorer les routes. Enfin certains s'en servent de bois de chauffage en récupérant les grosses branches élaguées.

Travailler le bois du platane est assez difficile, toutefois le résultat est toujours remarquable.

Un arbre attaqué par des maladies

Des champignons appelés « chancre coloré » agressent les platanes. Cette maladie, originaire des États-Unis, fut admise en Europe involontairement, probablement via les caisses en bois utilisées par les militaires américains pour transporter leurs armes. Le chancre obstrue les canaux d’irrigation. Le platane se dessèche rapidement et meurt.

L'arbre est aussi menacé par le « tigre du platane », un insecte qui aspire la sève des feuilles, entraînant leur chute.

Crédits photo : Marc Meyer « Krapo arboricole »


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Coquelicots dans le Luberon 3434

PNR du Luberon

Les coquelicots du Luberon envahissent au printemps les champs de céréales et les vignes du Luberon. Paysages...

Epeautre du Luberon 214

Produits du terroir

Le petit épeautre est une céréale qui s’apparente au blé. Elle se plait sur les sols secs et calcaire du Luberon....

Le platane dans le Luberon

PNR du Luberon

Le platane est un arbre que l'on croise dans le Luberon en Provence. L'été, il nous accueille sous ses feuilles...




Espace client