Des artistes de classe internationale en Luberon -LOISIRS | le    Partages sur Facebook 206   Commentaires 1

Des artistes de classe internationale en Luberon

Le sud Luberon accueille les 4eme rencontres internationales de Patchwork et d'Art textile à partir du 14 mai. Un rendez-vous organisé par Aigu'illes en luberon "pour un art à part entière".



 

Des artistes de classe internationales se piquent au jeu en Luberon

affiche aigu'illes en luberon

"Les travaux d'aiguilles sont bien un art à part entière, loin des clichés... Un art à part entière à la portée de toutes et tous". Par ces quelques mots, Aigu'illes en luberon donne le ton pour sa manifestation 2015. Les 4eme rencontres internationales de Patchwork et d'art textile qui se dérouleront du 14 au 17 mai dans le Sud Luberon. 13 villages, 27
salles d'exposition et des artistes internationaux, nationaux et locaux qui vous feront découvrir toute l'étoffe de leur savoir faire.

Pluralité, mixité et richesse artistique

"Le point commun entre une italienne vivant en Belgique, une Française vivant en Allemagne, un Grec, une Roumaine ou une Anglaise vivant en France... un simple fil de coton et un peu de tissu". C'est ce lien fragile, ce monde sans frontière, ce monde de partage, cette mosaïque de peuples que les "petites mains" d'Aigu'illes en luberon voudraient bien rendre aussi belle qu'un patchwork.

A l'origine de ce rendez-vous

L'idée a germé dans l'esprit de Rose-Marie Arzalier. Née en 1937 et adepte du Patchwork depuis les années soixant-dix, cette provençale passionnée d'art textile s'est mue en globe trotter. Son graal : la découverte de nouveaux artistes, de nouvelles techniques et de nouveaux arts. Depuis avec l'aide de ses complices, Nathalie et Morgan Locquen, elle a décidé de faire venir en Luberon le fruit de ses découvertes. Pour le plaisir de tous. Vous pourrez même vous initier à cet art. Des ateliers sont prévus pour tout public.

Demandez le programme ! Vous retrouvez l'ensemble des renseignements sur http://www.aiguilles-en-luberon.com.


Laissez nous un petit commentaire

Laurent Demarchi

Proposé par