Une Vie Allemande

Retrouvez Judith Magre à Gordes dans le rôle de Brunhilde Pomsel, dans un monologue contant la vie de cette ancienne secrétaire ayant vécu au plus proche des dirigeants nazis


Judith Magre, la comédienne aux trois Molières,

impériale dans « Une vie allemande ».

La comédienne joue magnifiquement un monologue inspiré des souvenirs de Brunhilde Pomsel, qui fut la secrétaire du dirigeant nazi, Joseph Goebbels.

Au soir d’une vie sonne parfois l’heure des confidences, et certaines choses trop longtemps tues remontent à la surface, comme s’il fallait se délester d’un poids devenu trop lourd avant de faire le grand saut. Près de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Brunhilde Pomsel, alors âgée de 102 ans, accepte de répondre aux questions d’un collectif de journalistes viennois. Ils ont filmé Brunhilde Pomsel en 2013 dans la maison de retraite où elle vivait, elle avait alors 102 ans et toute sa tête. Elle mourra quatre ans plus tard.

De cette trentaine heures d’entretien est né un film, Ein deutsches Leben (Une Vie allemande), sorti en 2016, mais aussi un monologue théâtral que Christopher Hampton a plus récemment tricoté à partir de quelque 230 pages dactylographiées. En ressort un autoportrait mémoriel tout en ellipses et en nuances de gris, comme seuls les vieux sages savent les concocter et les servir à un auditoire forcément attendri par leur grand âge.

 

Allemande d’origine, elle fut, entre 1942 et mai 1945, l’une des secrétaires de Joseph Goebbels. Recrutée pour ses talents de sténo-dactylo, elle s’est retrouvée, pendant plusieurs mois, au cœur de la machinerie nazie, mais nie, malgré sa proximité avec l’un des hommes les plus puissants du régime, avoir eu connaissance du sort réservé aux Juifs, et notamment de la mise en œuvre de la Solution finale.

Attablée derrière un petit bureau, Judith Magre manie subtilement l’ensemble des couleurs de ce nuancier, fait d’attraction et de répulsion, de petites satisfactions et de grands malheurs, de saillies déplacées et de confessions douloureuses. Elle transforme sa fragilité physique en force pour capter les soubresauts du très grand âge, et alterne les accès d’émotion toujours retenus, les rires au détour d’une anecdote, l’ardeur crépusculaire de souvenirs à la fois si proches et si lointains. Dans la mise en scène minimaliste de Thierry Harcourt, conçue pour laisser toute leur place au texte et au jeu, la comédienne parvient à capter et à conserver l’attention, mais aussi à tenir cet équilibre précaire qui n’opte ni pour une voie, ni pour une autre, ni pour l’acquittement béat, ni pour la condamnation en règle. Tantôt charmeuse, tantôt sérieuse, elle laisse le soin au public, et c’est là toute la finesse de cette pièce, de croire ou de ne pas croire, de se forger son intime conviction, qui vaut ce qu’elle vaut, de voir dans le récit de Brunhilde Pomsel le parcours d’une femme ordinaire ou d’une collaboratrice zélée, de s’en tenir à la surface lissée ou de tenter de lire entre les lignes, d’embrasser ou d’interroger, en somme, la complexité propre à toute vie.

mis à jour le 29/06/2022 par Luberon.fr

Ce contenu vous-a-t-il été utile ?


Commune: Gordes
Thème: Représentation
Jour(s): 23 juillet 2022

Activité:

Durée : 2h
Heure de début: 21h
Rendez-vous: Théâtre des Terrasses

Dans la même catégorie..

Visite guidée nocturne de Lourmarin dans le Luberon
Visite guidée du village de Lourmarin en pleine nuit. Découvrez les ruelles et monuments de Lourmarin sous le ciel étoilé du Luberon.

Concert magnifico - tribute to queens
Laissez vous, le temps d'une soirée, guidée à travers les morceaux qui ont fait l'histoire de Queens interprétés par le groupe Magnifio. Une expérience à vivre à Cavaillon.

Réservez vite votre activité dans le Luberon!
Vous êtes en vacances dans le Luberon ? Nous avons sélectionné pour vous toutes les activités des Offices du Tourisme : Destination Luberon Coeur de Provence, Isle Sur la Sorgue Tourisme et Pays d'Apt Luberon !