Girolles dans le Luberon

Publié le 24/09/2014 - Mis à jour le 20/10/2015

Les girolles sont des champignons très appréciés dans le Luberon. Il n'est pas rare de trouver des girolles - ou chanterelles - dans notre région.


890
Girolles dans le Luberon

La girolle « cantharellus cibarius » est aussi nommée chanterelle ciboire. C'est un champignon très recherché car très goûteux, et il est apprécié des gourmands. Sa consistance est ferme à la dégustation.

Où chercher dans le Luberon

On trouve des girolles le plus souvent en sous-bois ou en lisière de forêt. Comme de nombreux champignons, il lui faut des arbres pour survivre, et il affectionne le plus sont les feuillus comme les bouleaux, les hêtres ou encore les chênes. On peut aussi la trouver près de résineux.

Ce champignon aime particulièrement l'humidité et pousse souvent aux mêmes endroits que la mousse de bois. On peut en faire la récolte de mai à octobre, souvent après de fortes averses, le meilleur moment étant une bonne dizaine de jours après les pluies d'été.

La girolle est fidèle à ses habitudes de pousse, on la retrouve donc souvent aux mêmes lieux d'une année sur l'autre.

Comment reconnaître des girolles ?

D'aspect ce champignon possède un chapeau convexe qui s'étale avant de se déprimer rapidement en formant une sorte d'entonnoir. La cuticule est lisse, colorée de jaune d'or à orangé. Elle ne possède pas de véritables lames, ce sont plutôt des plis veineux et ramifiés qui vont chuter sur le pied. Ce dernier est légèrement plus clair que le chapeau et peut varier de 2 à 6 cm de hauteur.

Attention à ne pas confondre

 Il faut être très vigilant à ne pas la confondre avec le Pleurote de l'olivier « Omphalotus olearius », car lui est un champignon d'une extrême toxicité qui se distingue de la girolle en plusieurs points. Tout d'abord, ses lames sont bien formées, plus fines et régulières. Ensuite, le pleurote est plus gros, il pousse en touffes sur les souches d'arbres méditerranéens (oliviers, châtaigniers...). Enfin, sa couleur est beaucoup plus orangée que la girolle qui est plutôt d'une teinte jaune-blanc.

Prendre garde à ne pas la confondre non plus avec le paxille enroulé qui est mortel, beaucoup plus gros et dont les lamelles se détachent facilement du chapeau.


Laissez nous un petit commentaire


Ce qui pourraît vous intéresser

Coquelicots dans le Luberon 3434

PNR du Luberon

Les coquelicots du Luberon envahissent au printemps les champs de céréales et les vignes du Luberon. Paysages...

Epeautre du Luberon 214

Produits du terroir

Le petit épeautre est une céréale qui s’apparente au blé. Elle se plait sur les sols secs et calcaire du Luberon....

Le platane dans le Luberon 513

PNR du Luberon

Le platane est un arbre que l'on croise dans le Luberon en Provence. L'été, il nous accueille sous ses feuilles...





Si le cèpe est couramment recherché dans le Luberon, ce n'est pas un champignon que l'on trouve facilement dans cette région. Néanmoins il reste un...

Le sanguin est un champignon apprécié dans une préparation à base d'huile d'olive et d'herbes de Provence à servir pour les apéritifs.

Espace client