Habitat dans le Luberon - Architecture traditionnelle

L'habitat dans le Luberon varie selon l'environnement. Les architectures tiennent compte du climat et des préoccupations quotidiennes des habitants du Luberon.

1 avis - Laissez votre avis
Page mise à jour le 25/04/2024

Les différentes architectures de l'habitat que l'on trouve dans le Luberon donnent des indications assez précises sur la façon de vivre des anciens qui occupaient les lieux. Ainsi, en dehors des châteaux et des différents édifices monumentaux, l'habitat traditionnel du Luberon fait partie intégrante du patrimoine culturel de la région.

Habitations et villages perchés du Luberon en Provence

L’habitat perché se trouve beaucoup dans le Luberon en Provence. Dans le passé, ces habitations s'érigèrent en front de fortification contre le danger.

L'habitat troglodyte en Luberon

L'habitat troglodyte est l'une des particularité historiques et architecturales du Luberon.

Les cabanons des campagnes du Luberon en Provence

Le cabanon est une des richesses du patrimoine rural et architectural du Luberon. Ils vous offriront de merveilleuses photos pendant vos vacances en Provence.


Habitat et environnement

Les architectures diffèrent selon le type d'habitat et de son environnement. Les modèles sont intimement influencés par les fonctions que doivent remplir les constructions. Ces dernières tiennent compte des vents dominants et de  l'orientation du soleil : peu d'ouvertures au Nord à cause du mistral, et des fenêtre étroites pour garder la fraîcheur l'été et la chaleur l'hiver.

Constructions en campagne

Les maisons bâties dans la campagne du Luberon, appelées couramment « les campagnes », sont grandes. Ce sont des architectures de type mas provençaux et bastides provençales, pensées pour accueillir la famille mais aussi les bêtes et le matériel agricole.

Plus isolées dans le massif forestier du Luberon on trouve les bories. Ce sont des cabanes construites en pierre sèche et qui servaient d'abris aux bergers.

Les cabanons quant à eux sont plantés au milieu des champs et des vignes. Les paysans y rangent leurs outils, ou font une bonne sieste à l'ombre de l'arbre planté devant.

Dans les villages

Dans les villages l'architecture des maison est très différente de celle des campagnes. Les ruelles sont bordées de maisons hautes et c'est ce qui en fait le charme typiquement provençal. Certaines maisons sont plus grandes. On voit bien par la beauté et le cachet de leur façade que c'est une maison de Maître, qui appartenait sans doute à un notable.

Enfin, il n'est pas rare de trouver des maisons troglodytes, creusées à fleur de colline, au beau milieu des villages luberonnais.

Les maisons à Cours dans le Luberon

La maison à cour est constituée d'une cour centrale autour de laquelle sont agencés différents bâtiments et dépendances servant tant à la vie familiale qu'agricole. Le bâtiment d'habitation est souvent un château muni de tours et d'échauguettes. Ces fortifications, héritage d'un passé romain, se retrouvent fréquemment en Provence.

La maison à cour diffère de la maison à patio sur plusieurs points. La cour n'est pas toujours centrée par rapport au bâti, elle n'est souvent entourée que de bâtiments mais peut aussi être close à certains endroits par une clôture.

Enfin, la maison à cour est avant tout un lieu d'activité, elle est souvent le cœur de vastes domaines céréaliers. Si elle ne comporte pas de grange à blé, on retrouve des remises où était entreposé le fourrage, sans oublier les nombreuses dépendances agricoles.

Maison à cours

Les maisons en hauteur

Les maisons en hauteur du Luberon ont généralement une façade étroite, une ou deux fenêtres, un balcon ou une terrasse, et un escalier extérieur, le plus souvent accolé à la façade.

Le côté pratique des maisons en hauteur

Ces maisons abritaient autrefois les animaux dans une étable au rez-de-chaussée et les paysans dans un ou deux étages au dessus. On accédait au logement par l'escalier extérieur. Dans les combles se trouvait le grenier, avec sa poulie devant l'ouverture qui servait au hissage du fourrage. La terrasse servait au séchage des fruits et légumes.

 

Le plus souvent ces maisons étaient conçues de manière pratique et fonctionnelle. Par exemple, le fait d'avoir les animaux à l'intérieur de sa maison, permettait aux familles de se chauffer tout en gardant un oeil protecteur sur leurs bétail.

Ce type d'habitation remonte aux guerres de religion du XVIe siècle qui ont obligé les paysans à se regrouper dans des villages perchés fortifiés. De nos jours, ces maisons ont perdu leur statut agricole. Les étables ont été transformées en garages et les greniers, en chambres. Vous les reconnaîtrez facilement en traversant Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence, et les villages perchés (Banon, Colmars, Les Taillades, pour n'en citer que quelques-uns).

On trouve souvent ces maisons en hauteur dans les villages perchés du Luberon.

maison en hauteur luberon

Les maisons à Tours

Dans le Massif du Luberon, l'architecture et le style des maisons reflètent le passé de cette région montagneuse. Tantôt, l'on croise des habitats perchés comme le village de Bonnieux tantôt des habitats à tours ou encore des habitats troglodytes.

Héritage romain, les maisons à tours sont de grandes bâtisses seigneuriales. Elles sont baptisées ainsi du fait de l'architecture de la façade puisque les bâtiments sont entourés par deux ou quatre tours d'angle qui lui servent de protection tel un château fort et isolés. Cette tradition architecturale remonte au Moyen Âge et est souvent comparée aux coutumes et légendes de l'Afrique berbère.

Les maisons à Terre

La spécificité de la maison à terre est d'être coupée en deux parties dans le sens de la longueur.

La première regroupe la salle commune, la cuisine, une chambre et un cellier à l'arrière. La seconde est réservée aux bêtes, et comprend une remise et un grenier à foin. Cette partie de la maison à terre peut accueillir l'étable ou l'écurie. Des annexes complètent l'habitation, notamment pour y installer un pigeonnier, un poulailler, une bergerie, ou encore une lapinière.

Une maison à terre n'implique pas de vision architecturale, car elle se construit dans le temps, d'où le constat d'une certaine hétérogénéité, et autres chevauchements.

L'aménagement des espaces extérieurs se réfère à deux constantes : le treille, qui protège l'entrée de la trop forte luminosité, et le puits. Celui-ci est recouvert d'une structure de pierres sèches, ou de deux piliers soutenant le système de poulie. Une réserve d'eau permettait également de stocker l'eau de pluie.

Quels types d'habitation peut-on trouver dans le Luberon ?

Dans le Luberon, vous trouverez différents types d'habitat selon l'environnement. En campagne ce sont généralement des mas et des bastides qui peuvent être aperçu. Plus en forêt ou au milieu des champs, vous tomberez sur des bories ou des cabanons en pierre. Au cœur des villages, des maisons hautes et quelques fois des maisons troglodytiques sont d'un charme exceptionnel.

Articles et actualités

Laissez votre avis avec un commentaire

Moulins dans le Luberon
Moulins dans le Luberon

Découvrez les moulins du Luberon, vous ne pourrez pas passer à côté de ces témoignages du long passé agricole de la région du Luberon en Provence.

Borie du Luberon
Borie du Luberon

Les bories du Luberon sont des cabanes en pierre sèche qui servaient d'abris saisonniers. Les bories sont isolées ou regroupées en village, comme à...