Sainte Tulle

Sainte Tulle est une petite ville, ou un gros village, à la frontière des Alpes de Haute-Provence et des Bouches du Rhône, au Sud-Est du Luberon.

Sainte-Tulle

Page mise à jour le 14/06/2024
mediatheque.JPG
monument-aux-morts1.JPG
parc1.JPG

Sainte-Tulle, une ancienne cité gallo-romaine aujourd'hui étendue en un grand village, offre aux visiteurs un voyage historique à travers ses ruelles. On y trouve des vestiges de différentes époques, notamment une fontaine datant de 1609, des lavoirs, des portes, des chapelles médiévales et une école des années 1930.

Son centre villageois pittoresque et une crypte-chapelle rurale aux abords du ruisseau Chaffère, contenant des œuvres d'art religieux datant du 18e et 19e siècle, sont d'autres attractions.

Située dans le Parc Naturel Régional du Luberon, la commune offre également de belles randonnées pédestres ou VTT à travers ses paysages variés de plaines et de collines.

Sainte TulleKiosque de Sainte-Tulle

Une traversée à travers les siècles

Sainte-Tulle est une commune historique avec une histoire allant de la préhistoire à l'époque gallo-romaine. Son nom à évolué de Bormonicum à Tétéa, puis Sainte-Tulle au VIe siècle, en hommage à sainte Tullia.

Diverses familles nobles ont possédé la terre, qui a survécu à de nombreuses épreuves dont la peste noire de 1348, les guerres de religion et l'épidémie de peste de 1720. Malgré ces épreuves, le village a prospéré, notamment grâce à l'agriculture.

Durant la Révolution, les terres ont été distribuées aux habitants et le château seigneurial a été incendié. Au XIXe siècle, la commune devient un acteur clé dans la sériciculture. Au siècle suivant, l'ouverture de l'École des métiers EDF et la construction de centrales électriques ont modernisé la commune, lui valant le prix du village moderne en 1931.

En 1989, l'artiste Jean Vivoli crée une série d'aquarelles représentant l'époque révolutionnaire de Sainte-Tulle.

Un patrimoine riche et varié

L'antiphonaire

La commune est fière de détenir un trésor artistique et religieux de notoriété, l'antiphonaire-graduel.

Cet extraordinaire recueil de chants religieux, reconnu et classé comme Monument Historique le 4 avril 1907, est une véritable œuvre d'art, orné de miniatures polychromes foisonnantes et de lettres resplendissantes dorées à l'or fin.

Ce chef d'œuvre fut un généreux don de l'Abbé Brémond en 1704, commendataire de la paroisse, offert au nom de l'abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon. L'antiphonaire graduel, majestueux de par sa taille, se révèle être un volumineux manuscrit de 200 pages en vélin, dont les dimensions atteignent 1 mètre de largeur et 70 centimètres de hauteur, pour un poids considérable de 15 kg.

La crypte-chapelle Sainte-Tulle

La chapelle de Sainte-Tulle, un édifice extraordinaire est un des rares exemples de crypte ruale existant en Provence et probablement le plus ancien bâtiment encore en bon état de la commune.

Cette structure se caractérise par une crypte semi-rupestre composée de trois salles voutées en plein cintre, érigée à la fin du XIe siècle.

Des recherches documentaires et des fouilles archéologiques entamées en 2005 ont permis d'établir l'importance historique de cette chapelle, conduisant à son inscription le 23 février 2011 à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

L'église Notre Dame de Beauvoir

L'église Notre Dame de Beauvoir est un édifice historique qui remonte au XIIe siècle, cité pour la première fois en 1119 par le pape Gélase II, et appartenait à cette époque à l'abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon.

Elle a subi des dommages importants lors des guerres de religion, la nef s'étant effondrée en 1585, mais a été rapidement reconstruite en 1587, en utilisant la pierre de Mane pour sa structure principale, sur le modèle de l'église des Carmes à Manosque.

Son splendide clocher-arcade surplombe la porte d'entrée et abrite trois cloches, dont une provenant de l'année 1603. Dans la nef, trois éléments se démarquent parmi les neufs tableaux et quatre statues : le buste reliquaire de Sainte Tulle en bois peint doré daté du XVIIIe siècle, un reste de litre funéraire avec les armes de la famille seigneuriale de l'époque des Valbelle, et deux toiles peintes par Maria Fidèle Patritti, témoignant la richesse de l'histoire et de l'art religieux de ce lieu sacré.

La chapelle des pénitents

La chapelle des pénitents de Sainte Tulle, porte emblématique d'une tradition historique particulière, joua un rôle significatif dans la vie post-peste de 1720. Suite à cette effroyable épidémie, les notables de la région s'étaient engagés par vœu solennel à accomplir une procession annuelle unique à partir de cette chapelle.

Vêtus de blanc, pieds nus et avec une corde autour du cou, ils entreprenaient un pèlerinage symbolique jusqu'à la chapelle sainte Tulle. Cette coutume, née d'un désir profond d'expier et de se rappeler, souligne l'importance de cette chapelle comme un lieu de réflexion, de pénitence et de renouveau.

Le château

Le château de Sainte-Tulle, jadis propriété du Sieur Jean-François Dalmas, dernier seigneur du domaine, subit une tragédie mémorable le dimanche 3 septembre 1792 où il fut pillé et incendié. Depuis cet événement, le château a progressivement disparu, ne laissant derrière lui que quelques portions de ses remparts pour témoigner de son emplacement d'origine dans le quartier Trécastels.

Pourtant, grâce à l'art et à l'histoire, il continue d'exister dans la mémoire collective. Jean Vivoli, un artiste tullésain contemporain, a su garder vivante l'image du château en l'illustrant avec sa propre vision, mêlant son imagination à ses connaissances historiques.

La tour de l'horloge

Érigée au XVIe siècle, la Tour de l'Horloge de Sainte-Tulle s'élève majestueusement à une hauteur de 13,5 mètres. Avec une base de 4 mètres, la structure impressionnante abrite un puits central profond de 12 mètres.

Un escalier intérieur en colimaçon donne accès à l'horloge et à la cloche, les bijoux de cette tour fascinante. En 1892, le dernier mécanisme mécanique a été installé avant d'être retiré et exposé en 1990 dans le hall d'entrée du théâtre Henri Fluchère.

Cependant, la Tour de l'Horloge n'a pas cessé de fonctionner : une horloge électronique continue de marquer les heures, perpétuant ainsi le riche héritage de ce monument emblématique.

Eglise de Sainte TulleEglise Notre-Dame de Beauvoir

Une sortie culturelle

Théâtre Henri Fluchère

Le Théâtre Henri Fluchère, situé au 8 Avenue de la République à Sainte Tulle, est un incontournable de la scène culturelle tullésaine. Avec une capacité d'accueil de 200 personnes, ce lieu propose une programmation variée et riche pour tous les publics.

Que ce soit pour des concerts, des spectacles dédiés aux enfants ou encore des pièces de théâtre, le Théâtre Henri Fluchère offre une pléiade d'événements qui font vibrer le cœur de la vie culturelle de Sainte Tulle.

Musée 3M

Situé à Sainte Tulle, le musée 3M est une caverne d'Ali Baba pour les passionnés d'histoire de la mode, des antiquités militaires et des motos.

Du début du XXe siècle jusqu'aux années 60, ce musée propose une vaste collection d'objets extraordinaires, des articles oubliés et des trésors nostalgiques de notre enfance.

L'exposition inclut non seulement des pièces centrales, mais également de nombreux éléments connexes qui créent une atmosphère authentique et immersive. Même si ce musée est privé, il est ouvert à tous et l'entrée est gratuite, il vous suffit simplement de prendre rendez-vous pour vous plonger dans ce voyage fascinant à travers le temps.

La médiathèque La Passerelle

La Médiathèque La Passerelle de Sainte-Tulle, intégrée depuis 2013 au réseau des médiathèques de la Durance Luberon Verdon Agglomération (DLVA), est un lieu de culture et de savoir au service de tous. Elle s'impose comme une passerelle vers la connaissance, l'imaginaire et le divertissement, jouant un rôle crucial dans la lutte contre les inégalités sociales en offrant un accès libre et gratuit à la culture.

Gérée par un agent en étroite collaboration avec l'Association Larbre à penser, elle se nourrit de l'implication de bénévoles qui contribuent activement à l'accueil du public et à l'organisation d'événements culturels. Née en 2009 parallèlement à l'ouverture de la médiathèque, cette association assure une gestion dynamique et engagée en parfaite harmonie avec les objectifs de la DLVA et des professionnels du réseau.

La Médiathèque La Passerelle est également membre du réseau de la Médiathèque départementale de Prêt (MDP), renforçant ainsi son rôle de carrefour culturel clé de la région.

Théatre de Sainte TulleThéâtre Henri Fluchère

Découvrez en un peu plus sur Sainte-Tulle :

Maire : Monsieur Bruno Poissonnier
Nombre d'habitants : 3 337 Tullésains et Tullésaines
Code postal / Insee 04220 / 04197
Département/ Arrondissement/ Canton: Alpes de Haute Provence (04) / Forcalquier / Manosque Sud Est
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Durance Luberon Verdon
Altitude moyenne / minimum / maximum
- / 269 m / 521 m

Laissez votre avis avec un commentaire

Dans la même catégorie..

Saint Maime
Saint Maime

Saint-Maime est une commune de 863 habitants classée Site Naturel et située dans le département des Alpes de Haute-Provence, au sein du Parc Naturel Régional du Luberon.

Oppède
Oppède

Oppède pourrait se décrire comme une commune d'hier et d'aujourd'hui. En effet cette commune possède la particularité d'être double ! Oppède et Oppède le vieux ne font qu'un.

Saint Saturnin lès Apt
Saint Saturnin lès Apt

Ce beau village médiéval de 2.500 habitants, de tradition essentiellement agricole, est situé en plein cœur du Parc Naturel Régional du Luberon.

Beaumettes
Beaumettes

Visitez Beaumettes dans le Luberon et partez à la découverte d'un village traditionnel, authentique et paisible pour vos vacances dans le Luberon en Provence.

<