Ciste Cotonneux du Luberon

Le ciste cotonneux, ou Cistus albidus, est un arbrisseau caractéristique de la garrigue du Luberon.

1 avis - Laissez votre avis
Page mise à jour le 28/05/2024

Son nom vient du grec "kistē", signifiant "panier" (ses feuilles ressemblant à un petit panier), et du latin "albidus", signifiant "blanchâtre", la couleur de ses feuilles duveteuses caractéristiques.

Le ciste cotonneux est de la famille des cistacées et présente une taille moyenne oscillant entre cinquante centimètres et un mètre vingt.

Il est parfois nommé ciste blanchâtre ou ciste blanc. En langue anglaise, la plante est connue sous le nom de "rockrose", signifiant "rose des roches" ou de "white dart", signifiant "fléchette blanche".

Le Ciste cotonneux arbore un feuillage gris clair, persistant, composé de feuilles simples, opposées, sessiles et couvertes de poils étoilés.

Ciste cotonneux dans le Luberon

S'étalant d'avril à juin, sa floraison révèle une inflorescence en cyme unipare hélicoïde constituée de fleurs se renouvelant tous les jours, formées par cinq pétales de couleur rose à l'aspect chiffonné, d'un dense pompon d'étamines et de trois sépales déhiscentes. Mellifères, elles attirent particulièrement les abeilles, les papillons et tous autres insectes pollinisateurs.

Enfin, les fruits du ciste cotonneux sont des capsules ligneuses globuleuses déhiscentes, présentant cinq valves à double compartiment recouvertes de courts poils soyeux et conservant longtemps les graines. Leur dissémination est épizoochore.

On trouve le Cistus albidus dans le pourtour méditerranéen, en Charente-Maritime, en Vendée et en Corse. À la différence de cette dernière, le ciste cotonneux du Luberon n'est pas échappé des jardins mais véritablement indigène. Il apprécie les garrigues et les coteaux calcaires. Étant parfaitement adapté au soleil et à la sécheresse, il supporte bien une longue période d'aridité.

Son enracinement superficiel et dense gêne toute tentative de reboisement, il végétalise donc idéalement les talus pentus ou rocailleux.

Laissez votre avis avec un commentaire

Dans la même catégorie..

Champs de Tournesols dans le Luberon
Champs de Tournesols dans le Luberon

Les champs de Tournesols détonnent au milieu des paysages du Luberon et leur couleur rappelle indéniablement celle du soleil de Provence. A voir absolument !

La sauge officinale du Luberon
La sauge officinale du Luberon

La sauge officinale, que l'on appelle parfois herbe sacrée ou thé d'Europe, est souvent cultivée en France pour sa beauté mais également en tant que plante condimentaire.

Chèvrefeuille d'Étrurie dans le Luberon
Chèvrefeuille d'Étrurie dans le Luberon

Le chèvrefeuille d'Étrurie est une plante grimpante, ligneuse et volubile, aux feuilles opposées à base fine et aux fleurs bien parfumées.

Basilic dans le Luberon
Basilic dans le Luberon

Le basilic fait partie de ce que l'on appelle communément les fines herbes. Il est l'ingrédient principal de la fameuse soupe au pistou. C'est un aromate très répandu dans le Luberon.