Roitelet triple-bandeau dans le Luberon

Le roitelet triple-bandeau ou regulus ignicapilla est un oiseau de très petite taille, au plumage jaune, gris et blanc sur le dessus, et beige sur le dessous

Page mise à jour le 09/04/2024

Le roitelet triple-bandeau ou regulus ignicapilla est un oiseau de très petite taille, au plumage jaune, gris et blanc sur le dessus, et beige sur le dessous. Il a une tête tricolore et un bec noir très fin. Les mâles ont une crête orangée alors que celle des femelles est plutôt jaune. Oiseau de petit gabarit, il mesure neuf centimètres de long environ et pèse moins de dix grammes.

Il s'agit d'une espèce généralement sédentaire, très présente dans le sud-ouest de l'Europe, dans les régions méditerranéennes notamment. On le retrouve également dans le Luberon, dont les campagnes constituent un lieu d'habitation privilégié pour ce très petit oiseau.

Le roitelet triple-bandeau affectionne particulièrement les forêts, les parcs et les sous-bois. Il s'installe généralement dans les conifères, les chênes, les buissons... Il y construit un grand nid en forme de sphère, avec de la mousse, des fibres végétales, des plumes et des morceaux de toiles d'araignées. C'est la femelle qui se charge de la confection du nid.

Cette espèce n'est pas considérée comme étant menacée, bien que le nombre de ses individus diminue un peu plus chaque jour. La femelle du roitelet triple-bandeau pond une à deux fois par an, de sept à onze œufs, qu'elle couve pendant deux semaines environ. Lorsqu'ils éclosent, le couple d'oiseaux se charge d'alimenter les oisillons de larves et d'insectes (dont ils se nourrissent également) durant une quinzaine de jours, c'est à dire jusqu'à ce qu'ils volent de leurs propres ailes !

Les cris du roitelet triple-bandeau

Les cris roitelet triple-bandeau se manifestent pas des sifflements aigus, parfois teintés d'une tonalité légèrement impure qui les différencie des cris du roitelet huppé.

Son chant se termine par un motif court différencié, ce qui indique une certaine simplicité et monotonie par rapport aux mélodies modulées du huppé. Néanmoins, malgré sa simplicité, le chant du roitelet triple-bandeau est étonnamment puissant pour un oiseau de petite taille.

Son comportement

Le roitelet triple-bandeau, tout comme son cousin le roitelet huppé, arbore un comportement audacieux, permettant aux curieux de l'observer de près. Sa nervosité se manifeste par des mouvements frénétiques d'ailes et des sauts rapides de branche en branche en quête de sa nourriture, composée de petits insectes piqués rapidement de son bec acéré.

Au printemps, il est plus facilement repéré par son chant, avant même de le localiser visuellement.

En hiver, il n'est pas rare de le voir rejoindre les troupes de mésanges et autres petits oiseaux.

Son alimentation

Le roitelet triple-bandeau, à l'instar de tous les roitelets, est un insectivore exclusif.

Sa méthode de chasse diffère légèrement de celle du roitelet huppé. Tandis que ce dernier chasse systématiquement dans le feuillage dense, sous les branches et les feuilles, le triple-bandeau, lui, préfère chasser les proies posées sur le dessus ou en vol dans un contexte plus ouvert. Cette stratégie lui permet de minimiser la concurrence dans des situations de sympatrie.

En matière de proies, le roitelet triple-bandeau consomme de petits insectes de taille supérieure à celles mangées par le roitelet huppé, qui est légèrement plus petit. Les plus grosses proies sont méticuleusement travaillées avec son bec, frappées contre une branche et ramollies, avant d'être finalement avalées.

Laissez votre avis avec un commentaire

Dans la même catégorie..

Grande aigrette du Luberon
Grande aigrette du Luberon

La grande aigrette est un échassier qui fait partie de la famille des ardéidés. On le retrouve dans le Parc Naturel Régional du Luberon

Pie bavarde dans le Luberon
Pie bavarde dans le Luberon

Découvrez cette espèce d’oiseau du Luberon : La pie bavarde est un oiseau noir et blanc à longue queue que l’on trouve dans notre région provençale.

Fauvette à tête noire - Sylvia atricapilla - Luberon
Fauvette à tête noire - Sylvia atricapilla - Luberon

Découvrez la fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), présent dans le parc naturel régional du Luberon, cet oiseau possède un merveilleux chant.

Geai des chênes dans le Luberon
Geai des chênes dans le Luberon

Le geai des chênes est un bel oiseau très coloré, avec un plumage bleu et brun-rosé, une gorge blanche, la queue, la moustache et les ailes noires, et une huppe arrondie noire et grise.